Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 459

Chapiter 24 — Dans le lieu très saint

La clef de l’énigme de 1844 se trouvait dans le sujet du sanctuaire. L’étude de ce sujet révéla tout un système harmonieux de vérités. On y vit la main de Dieu, lequel avait dirigé le grand mouvement adventiste, éclairant la position et la mission de son peuple, et lui signalant ses devoirs présents. De même que les disciples de Jésus furent heureux de revoir le Seigneur après deux nuits et un jour de douleur et de désespoir, de même la joie des adventistes fut grande. Ils avaient espéré voir leur Sauveur revenir dans sa gloire pour récompenser ses serviteurs, mais leur chagrin le leur ayant fait perdre de vue, ils s’étaient écriés, comme Marie au sépulcre: “On a enlevé le Seigneur, et nous ne savons où on l’a mis!” Ils le retrouvaient maintenant dans le lieu très saint en qualité de souverain sacrificateur compatissant, près d’apparaître comme Roi et comme Libérateur. La lumière émanant du sanctuaire éclairait le passé, le présent et l’avenir. Ils savaient que l’infaillible providence de Dieu les avait

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»