Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 521

Chapiter 28 — L’instruction du jugement

Je regardais, dit le prophète, pendant que l’on plaçait des trônes. Et l’ancien des jours s’assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s’assirent, et les livres furent ouverts.”1Daniel 7:9, 10.Voir Appendice, note sur la Purification du Tabernacle céleste.

C’est ainsi que fut présenté au prophète le grandiose et redoutable tribunal devant lequel la conduite de tous les hommes sera passée en revue en présence du Juge de toute la terre, et où chacun sera “jugé selon ses œuvres”. L’ancien des jours, c’est Dieu le Père. “Avant que les montagnes fussent nées, dit le psalmiste, et que tu eusses créé la terre et le monde, d’éternité en éternité tu es Dieu.”2Psaumes 90:2. Ce Dieu, source de toute vie et origine de toute loi, préside au

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»