Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 63

Chapiter 4 — Les Vaudois du Piémont

Les ténèbres qui régnèrent sur la terre au cours de la longue période de la suprématie papale ne réussirent pas à éteindre complètement le flambeau de la vérité. Il y eut toujours de vrais croyants attachés à la foi en Jésus-Christ, seul Médiateur entre Dieu et les hommes, prenant les saintes Ecritures pour leur unique règle de vie et sanctifiant le vrai jour de repos. Jamais on ne saura ce que le monde doit à ces hommes. Dénoncés comme hérétiques, diffamés, leurs mobiles incriminés, leurs écrits dénigrés, mutilés et prohibés, ils demeurèrent inébranlables et conservèrent la pureté de la foi pour en transmettre, de siècle en siècle, l’héritage sacré à la postérité.

Ecrite dans les cieux, l’histoire du peuple de Dieu, au cours de cette sombre période, n’occupe que peu de place dans les annales humaines. On ne découvre guère l’existence de ces chrétiens que dans les calomnies de leurs persécuteurs. La tactique de Rome a été de supprimer toute trace de

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»