Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 656

les esprits deviendront plus enténébrés et les cœurs plus obstinés, pour aboutir à une impiété effrontée. En dépit de tous les avertissements divins, on s’obstinera à transgresser l’un des commandements du décalogue, et on finira par persécuter ceux qui le tiennent pour sacré. Mépriser la Parole et le peuple de Dieu équivaut à rejeter Jésus-Christ. En accueillant les enseignements spirites, les églises supprimeront tout frein religieux. Il en résultera que la profession de christianisme ne sera plus qu’un manteau servant à couvrir des actions ignobles. La croyance aux phénomènes spirites ouvrant la porte aux esprits séducteurs et aux doctrines de démons, les églises subiront l’influence des mauvais anges.

Au temps de l’accomplissement de cette prophétie, il sera dit de Babylone: “Ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités.”1Apocalypse 18:5. Elle a comblé la mesure de ses transgressions: sa destruction est imminente. Mais Dieu a encore un peuple dans Babylone; avant l’heure du châtiment, ces fidèles seront appelés à en sortir, pour ne point participer à ses péchés et échapper à ses fléaux. De là l’avertissement symbolisé par l’ange qui, descendu du ciel, éclaire toute la terre de sa gloire et dénonce avec véhémence les péchés de Babylone, et fait retentir cet appel: “Sortez du milieu d’elle, mon peuple.” Ces proclamations constituent, avec le message du troisième ange, l’avertissement final donné aux habitants de la terre.

Le monde va au-devant d’une terrible crise. Les nations de la terre, coalisées pour faire la guerre aux commandements de Dieu, décréteront “que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves”2Apocalypse 13:16. sont tenus de se conformer aux usages de l’Eglise en observant un faux jour de repos. Quiconque s’y refusera sera passible de peines civiles et finalement déclaré digne de mort. D’autre part, la loi divine enjoignant l’observation du jour de repos du

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»