Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 657

Créateur exige l’obéissance et menace de la colère de Dieu celui qui en transgresse les préceptes.

La question étant ainsi posée, fouler aux pieds la loi de Dieu pour obéir à un décret humain équivaudra à recevoir la marque de la bête; ce sera accepter le signe de soumission à une autorité autre que celle de Dieu. Or, l’avertissement du ciel déclare: “Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère.”1Apocalypse 14:9, 10.

Mais nul ne sera l’objet de la réprobation divine avant d’avoir eu l’occasion de connaître la vérité et de la rejeter. Une foule de gens n’ont pas encore entendu les vérités spéciales destinées à notre temps. L’obligation d’observer le quatrième commandement ne leur a jamais été présentée sous son vrai jour. Celui qui lit dans les cœurs et voit tous les mobiles, ne permettra pas que ceux qui aiment la vérité ignorent l’enjeu et les conséquences du conflit. Le décret ne surprendra personne. Chacun recevra suffisamment de lumière pour pouvoir prendre position en connaissance de cause.

La question du jour de repos — le point de la vérité particulièrement contesté — sera la grande pierre de touche de la fidélité. Lorsque les hommes seront soumis à cette épreuve finale, une ligne de démarcation claire et précise sera établie entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas. D’une part, l’observation du faux jour de repos, conformément à une loi de l’Etat opposée au quatrième commandement, constituera la soumission à une autorité en conflit avec celle de Dieu; et, d’autre part, l’observation du vrai jour de repos selon la loi de Dieu sera une preuve de fidélité au Créateur. Tandis que les uns, en acceptant le signe de leur soumission au pouvoir terrestre, prendront la

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»