Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 113

Chapitre 3 — Tempérance et spiritualité

Sous l'emprise de Satan — Lorsqu'il cède aux sollicitations que Satan adresse à son appétit, l'être humain subordonne ses facultés supérieures à ses désirs charnels et à ses passions. Lorsque ces dernières arrivent à le dominer, l'homme, créé de peu inférieur aux anges et doué de possibilités susceptibles d'être largement développées, s'abandonne à la puissance satanique. Il est facile à Satan de séduire ceux qui sont esclaves de leur appétit. A cause de leur intempérance, certains sacrifient la moitié, d'autres les deux tiers de leurs facultés physiques, mentales et morales, et deviennent les jouets de l'ennemi.

Ceux qui désirent avoir l'esprit clair pour arriver à déjouer les pièges du malin doivent placer leurs appétits charnels sous le contrôle de leur raison et de leur conscience. L'action énergique des facultés supérieures de l'esprit est essentielle pour la perfection du caractère chrétien; la force ou la faiblesse de notre esprit décide de notre utilité dans ce monde et de notre salut final.

L'ignorance quasi générale des lois que Dieu a établies pour notre corps est déplorable. L'intempérance sous quelque forme que ce soit est une violation des lois naturelles. La déficience mentale est de plus en plus répandue. Satan donne au péché un attrait séduisant. Il se réjouit lorsqu'il peut maintenir le monde chrétien sous la tyrannie des habitudes quotidiennes, comme les païens, et le rendre esclave de son appétit.

Les forces physiques et intellectuelles sont sacrifiées — Si des hommes et des femmes intelligents permettent à l'intempérance sous quelque forme que ce soit d'engourdir leur sens moral, ils ne sont guère, dans leurs habitudes, supérieurs aux païens. Satan voile constamment aux hommes la lumière salvatrice et il les rend esclaves des coutumes et de la mode sans se soucier de leur santé physique, morale et spirituelle. Le grand ennemi des âmes sait que si l'appétit et les passions dominent l'être humain, la santé de son corps et la force de son intelligence seront sacrifiées sur l'autel de la satisfaction du moi, et qu'une ruine rapide s'ensuivra. Mais si une intelligence éclairée dirige l'homme, si elle contrôle ses tendances charnelles et les soumet aux facultés morales, Satan sait qu'alors ses chances de victoire sont minimes.

Les exigences de la mode — De nos jours, on parle souvent des siècles d'ignorance et l'on se vante des lumières de notre époque. Mais le progrès ne diminue pas la méchanceté et le crime. Nous déplorons l'absence de simplicité naturelle et la généralisation de l'ostentation.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»