Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 132

Section 9 — Les causes profondes de l'intempérance

Chapitre 1 — Les influences prénatales

La réforme devrait être appliquée avant la naissance de l'enfant — Les efforts faits par nos ouvriers en faveur de la tempérance n'ont pas la portée qui leur permettrait de bannir le fléau de l'alcool de notre pays. Il est difficile de vaincre les habitudes. La réforme devrait commencer avec la mère, avant la naissance de l'enfant; si les instructions divines étaient fidèlement suivies, l'intempérance n'existerait plus.

Chaque mère devrait s'efforcer de conformer ses habitudes à la volonté divine afin de pouvoir travailler avec Dieu à préserver ses enfants des vices qui, de nos jours, détruisent la santé et la vie. Que chaque mère se hâte de se mettre en règle avec son Créateur et parvienne, par sa grâce, à élever autour de ses enfants un rempart qui les mettra à l'abri de la dissipation et de l'intempérance. — Counsels on Diet and Foods, 225, 226.

Les habitudes des parents — En général, tous les parents intempérants transmettent aux enfants qu'ils élèvent leurs penchants et leurs mauvaises tendances. — The Review and Herald, 21 novembre 1882.

Selon les habitudes qu'adoptera sa mère, l'enfant sera porté au bien ou au mal. Celle qui désire le bien de ses enfants doit se laisser guider par des principes et pratiquer la tempérance et le renoncement. — Counsels on Diet and Foods, 218.

Un héritage de mauvaises tendances — Les pensées et les sentiments de la mère auront une grande influence sur l'héritage qu'elle transmettra à ses enfants. Si elle permet à son esprit de se complaire dans des pensées négatives, si elle se laisse aller à l'égoïsme, si elle se montre irritable et exigeante, le caractère de son enfant en sera marqué.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»