Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 173

deviendrons charitables, réfléchis et aimables; l'amabilité ouvre la porte des cœurs; la douceur a beaucoup plus de pouvoir que le fanatisme. — The Review and Herald, 10 février 1885.

Avoir conscience de ses responsabilités — Ceux qui ont travaillé pour la cause de la tempérance et ont senti que Dieu les soutenait dans leur effort auraient dû accomplir un travail beaucoup plus considérable. Nous devons avoir conscience de notre responsabilité dans cette tâche. — The Review and Herald, 8 mai 1900.

Epargnez-vous le souci de construire des édifices — Satan fait des efforts constants pour engager l'œuvre de Dieu dans un travail prétendu excellent et profitable; ainsi on ne pourra pas ouvrir des portes nouvelles qui permettraient de pénétrer dans de nouveaux champs et de s'associer avec des personnes qui ont des connaissances approfondies des principes de la tempérance. Si nous joignions nos efforts aux leurs, nous pourrions accomplir un travail particulier pour notre époque sans être obligés de construire des bâtiments dispendieux qui grèveraient le budget des Fédérations et sans nous lancer dans une entreprise qui occasionnerait plus de perte que de profit. — Manuscrit 46, 1900.

Dieu ouvrira la voie — Profitez de toutes les occasions pour éclairer et encourager ceux qui travaillent en faveur de la tempérance. J'ai toujours eu du respect pour l'œuvre de la tempérance. Si vous faites du Saint-Esprit votre guide, il ouvrira des voies qui vous permettront de travailler. — Lettre 316, 1907.

Chapitre 2 — Coopération avec la W.C.T.U. (Association chrétienne féminine de la tempérance)

Une organisation avec laquelle nous pouvons nous associer — La W.C.T.U. est une association à laquelle nous pouvons sans crainte nous joindre pour faire connaître les principes de la tempérance. Il m'a été révélé que nous ne devons pas nous tenir à l'écart; au contraire, tant qu'on ne nous demande pas de renoncer à nos principes, nous devons, dans la mesure du possible, nous unir à ses membres pour faire avancer l'œuvre de la tempérance. ... Nous devons collaborer avec ces associations lorsque nous le pouvons; et assurément il n'y a pas à hésiter lorsqu'il s'agit d'obtenir la fermeture intégrale des débits de boissons.

Lorsque l'être humain soumet sa volonté à la volonté divine, le Saint-Esprit agit dans le cœur de ceux pour lesquels il travaille. Il

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»