Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 174

m'a été montré que nous ne devons pas nous tenir à l'écart de la W.C.T.U. Nous ne changerons pas d'attitude à l'égard de l'observation du sabbat en nous joignant à cette association dans le dessein de faire progresser l'abstinence totale. Nous montrerons de plus que nous approuvons leur prise de position en faveur de la tempérance. En leur ouvrant nos portes et en les invitant à joindre leurs efforts aux nôtres, nous bénéficierons de leur aide dans notre œuvre de la tempérance. En s'unissant à nous, ils entendront des vérités que le Saint-Esprit est tout prêt à inscrire dans leurs cœurs. — The Review and Herald, 18 juin 1908.

Une indifférence regrettable — J'ai eu souvent l'occasion de me rendre compte du profit que l'on peut tirer d'une association avec la W.C.T.U. J'ai été très surprise de constater l'indifférence de nos pasteurs à l'égard de cette association. J'exhorte mes frères à se réveiller. — Lettre 274, 1907.

Comment organiser notre travail en commun — Nous devons dès à présent manifester un intérêt visible pour le travail entrepris par la W.C.T.U. Aucun de ceux qui prétendent jouer un rôle dans l'œuvre de Dieu ne devrait ignorer l'importance qu'a revêtue cette association dans la cause de la tempérance.

Il serait bon que lors de nos assemblées sous la tente, nous invitions des membres de la W.C.T.U. à prendre part à nos réunions. Cela les aiderait à comprendre notre foi et nous donnerait la possibilité de nous joindre à eux dans la lutte contre l'intempérance. Si nous agissons ainsi, nous verrons alors que le problème de la tempérance a beaucoup plus d'importance que beaucoup d'entre nous ne l'avaient soupçonné.

Les membres de la W.C.T.U. sont à certains égards bien plus en avance que nos dirigeants. Le Seigneur possède dans cette association des âmes d'élite qui pourront nous apporter une aide précieuse dans notre lutte contre l'intempérance. Les connaissances que possèdent nos sœurs des vérités bibliques et de la loi de Dieu leur permettront de faire connaître à ces vaillants défenseurs de la tempérance ce qui leur apportera la paix intérieure. Il se formera ainsi des liens amicaux à la place des préjugés et des malentendus qui s'étaient parfois manifestés auparavant.

Dans la mesure où cela nous est possible sans devoir faire des compromis, nous avons tout intérêt à nous unir aux membres de la W.C.T.U.

Voici ce que j'ai écrit à ce sujet à l'une de nos sœurs en 1898: “Je suis persuadée que le Seigneur vous aide à conserver une vision claire et distincte des purs principes de la tempérance destinés à notre époque. Ceux qui observent sa volonté auront connaissance de la

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»