Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 28

Les hommes qui ont la lourde responsabilité de veiller à la sécurité de leurs semblables manquent souvent à leur tâche. Parce qu'ils font usage d'alcool et de tabac, ils n'ont pas l'esprit calme et serein comme Daniel à la cour de Babylone. L'usage de narcotiques engourdit bien des cerveaux et les prive temporairement de leur raison. Bien des naufrages ont pour cause l'absorption d'alcool. De temps à autre, des anges invisibles ont protégé des navires voguant en pleine mer parce qu'à bord se trouvaient des personnes qui avaient foi en la puissance protectrice de Dieu et qui priaient. Le Seigneur a le pouvoir de retenir les vagues furieuses, si impatientes de détruire et d'engloutir ses enfants. — Manuscrit 153, 1902.

Nécessité de blâmer l'usage de l'alcool — Nous avons besoin d'hommes qui, sous l'inspiration du Saint-Esprit, s'élèvent contre le fait de jouer pour de l'argent et contre l'usage de l'alcool, si répandus dans les derniers jours. — Manuscrit 117, 1907.

La seule voie sûre — Combien d'accidents horribles se produisent sous l'influence de l'alcool! ... Quelle quantité de cette terrible boisson un homme peut-il absorber sans représenter un danger pour la vie de ses semblables? Il ne peut être digne de confiance que dans la mesure où il s'abstient de toute boisson alcoolisée. Son esprit doit être pleinement lucide. Aucune boisson enivrante ne doit franchir ses lèvres; si toutefois une catastrophe se produit, l'homme qui occupe un poste de confiance peut y faire face de son mieux et se présenter l'âme en paix devant le Juge céleste, quelle qu'en ait été l'issue. — The Review and Herald, 29 mai 1894.

Chapitre 5 — Un problème de santé publique

Ils ont vendu leur volonté — Il y a dans le monde une multitude d'êtres humains avilis qui ont cédé dans leur jeune âge à la tentation de l'alcool et du tabac; ils ont empoisonné les tissus de leur organisme et faussé leurs facultés de raisonnement, aboutissant ainsi au résultat que Satan escomptait. N'étant plus en état de réfléchir sainement, ses victimes cèdent à la tentation de la boisson et détruisent ainsi, par un verre d'alcool, le peu de raison qui leur reste.

Voyez cet homme privé de raison. Quelle est sa condition? Il est esclave de la puissance satanique. Le Malin lui inculque ses propres tendances. Il est esclave de la débauche et de la violence. Il pourra commettre n'importe quel crime. Car il a porté à ses lèvres le liquide qui le rend ivre et le transforme en démon lorsqu'il cède à son influence.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»