Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 44

Des vies humaines sacrifiées — L'alcool et le tabac troublent le sang et des milliers de vies humaines sont sacrifiées chaque année à ces poisons. — The Health Reformer, novembre 1871.

La nature fait de son mieux pour lutter contre le poison qu'est le tabac; mais il arrive souvent qu'elle soit vaincue. Elle abandonne sa lutte contre l'intrus, et la vie est sacrifiée dans ce conflit. — Manuscrit 3, 1897.

L'usage du tabac: un suicide — Dieu réclame, de nos jours, la pureté du corps et du cœur avec autant de rigueur qu'à l'époque où il donna à ce sujet des directives précises aux enfants d'Israël. Si Dieu fit preuve d'une telle exigence lorsqu'il imposa la pureté aux enfants d'Israël qui voyageaient dans le désert et vivaient en plein air, il ne demande rien de moins à nous qui demeurons dans des maisons fermées où les impuretés s'éliminent moins aisément et ont une influence plus malsaine. Le tabac est un des poisons les plus insidieux et les plus néfastes; en effet, son action excite les nerfs, puis les paralyse. Il est d'autant plus dangereux que ses effets sur l'organisme sont lents et à peine perceptibles au début. Des milliers de personnes ont succombé à son action toxique. Lentement mais sûrement, elles ont mis fin à leurs jours, en faisant usage de ce poison. Et nous nous posons la question: “Quel sera leur réveil au matin de la résurrection?” — Spiritual Gifts 4:128.

Il n'y a pas de remède — L'intempérance sous quelque forme que ce soit enserre l'être humain dans un étau. Les fumeurs de tabac se multiplient. Que penser de ce produit? Il est toxique; c'est un narcotique; il engourdit les sens; il annihile la volonté; ses victimes sont esclaves d'habitudes difficiles à vaincre; il a Satan pour avocat. Il obscurcit la faculté de discernement et empêche de distinguer le péché et la corruption de la vérité et de la sainteté. L'usage du tabac équivaut à un suicide. Il provoque le désir d'un stimulant plus fort, les boissons alcoolisées qui rendent ivre. — Lettre 102a, 1897.

Chapitre 2 — La pollution du tabac et ses conséquences

Nous le rencontrons partout — Où que nous allions, nous rencontrons des esclaves du tabac qui affaiblissent leur corps et leur esprit en se livrant à leur passion. Les hommes ont-ils le droit de se soustraire à la tâche que le Créateur et le monde attendent d'eux? ...

C'est une habitude répugnante; elle souille celui qui la pratique et elle incommode les autres. Nous traversons rarement un groupe

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»