Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page 123

Chapitre 12 — Nicodème venant à Christ

La grande autorité que Jésus avait manifestée dans le temple, en condamnant les pratiques des dignitaires juifs, fut amplement commentée par les pharisiens, les sacrificateurs et les anciens. Son air majestueux, les accents de sa voix, l'irrésistible puissance qu'il avait exercée sur la multitude, tout était propre à porter un grand nombre d'entre eux à croire qu'il était en vérité le Messie qu'ils avaient si longtemps attendu, et qu'ils souhaitaient si ardemment de voir.

Une partie des Juifs avaient toujours craint de s'opposer à un homme qui semblait posséder quelque puissance remarquable et qui paraissait être sous l'influence de l'Esprit de Dieu. De nombreux messages avaient été donnés à Israël par la bouche des prophètes. Toutefois, quelques-uns de ces saints hommes de Dieu avaient été mis à mort à l'instigation des chefs d'Israël, parce qu'ils avaient dévoilé les péchés de ceux qui étaient en haut lieu. La captivité des Juifs chez une nation païenne avait été un châtiment pour avoir refusé d'être repris de leurs iniquités, méprisé les avertissements de Dieu, et continué à s'attacher à leurs péchés.

Au temps de Christ, les Juifs déploraient la position humiliante qu'ils occupaient sous la domination romaine, et condamnaient leurs ancêtres pour avoir lapidé les prophètes qui avaient été envoyés vers eux pour les corriger. Néanmoins, les sacrificateurs et les anciens nourrissaient dans leurs cœurs l'esprit qui devait les pousser à commettre les mêmes crimes.

Les dignitaires du temple consultèrent ensemble concernant la conduite de Jésus, et pour décider comment ils

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»