Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page 152

Chapitre 15 — Jésus à Béthesda

“Après cela, comme les Juifs avaient une fête, Jésus monta à Jérusalem. Or, il y avait à Jérusalem, près de la porte des brebis, un réservoir d'eau, appelé en hébreu Béthesda, qui avait cinq portiques, où étaient couchés un grand nombre de malades, d'aveugles, d'impotents, et de gens qui avaient les membres secs, et qui attendaient le mouvement de l'eau. Car un ange descendait en un certain temps dans le réservoir, et en troublait l'eau; et le premier qui descendait dans le réservoir après que l'eau avait été troublée, était guéri, de quelque maladie qu'il fût détenu.”1Jean 5:1-4.

Jésus ne se tenait pas à l'écart des pauvres, des affligés et des pécheurs. Son cœur brûlait d'amour pour ces infortunés qui avaient besoin de son secours. Il savait bien quels étaient les malades qui avaient appris à attendre le temps où on pensait que l'eau allait être troublée par un pouvoir surnaturel. Bien des malades souffrant de diverses maladies se rendaient vers le réservoir, mais la foule était si grande au moment désigné, que tous s'y précipitaient en même temps, et les plus faibles, hommes, femmes et enfants, étaient foulés aux pieds par les plus forts et laissés en arrière.

Des centaines de malades étaient ainsi repoussés et ne pouvaient s'approcher de l'eau. Plusieurs mêmes qui, par des efforts inouïs, avaient réussi à arriver jusqu'au réservoir, mouraient sur le bord sans avoir la force de se plonger dans ses eaux. On avait dressé des abris autour du réservoir afin que les malades fussent protégés contre les rayons brûlants du soleil

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»