Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page 166

Chapitre 16 — Jésus à Capernaüm

Après la guérison accomplie par Jésus le jour du Sabbat, au réservoir de Béthesda, la malice des principaux d'entre les Juifs s'enflamma si fort contre lui qu'ils complotèrent pour lui ôter la vie, de sorte qu'il ne pouvait plus rester à Jérusalem sans compromettre sa sûreté personnelle. Il se rendit donc en Galilée, et fit de Capernaüm1Luc 4:31-41. le champ principal de ses travaux. Comme il enseignait dans cette ville, le jour du Sabbat, des foules s'assemblèrent pour l'écouter. Là il paraissait pouvoir travailler sans empêchement, quoiqu'il fût observé par des espions qui cherchaient comment ils pourraient l'accuser.

Les cœurs des humbles d'entre le peuple étaient ouverts pour recevoir ses divines instructions. Le cœur du Sauveur débordait de sympathie pour l'humanité souffrante, et c'était avec joie qu'il voyait de pauvres pécheurs répondre à ses enseignements d'amour et de bienfaisance. Ses auditeurs étaient charmés de la simplicité éloquente avec laquelle il prêchait la vérité. Il tirait ses illustrations des scènes de la vie de chaque jour. Il adaptait son langage aux personnes de toute classe et de toute condition.

Jésus n'alla point à Capernaüm pour éviter la société ou pour se reposer de ses travaux. Capernaüm était une grande ville de communications, un lieu de passage pour les voyageurs venant de divers pays, et qui parfois s'y reposaient avant de continuer leur voyage. Là, le divin Docteur avait l'occasion de s'adresser à des gens de toute nation et de tout rang. Il pouvait donner des leçons qui non seulement seraient reçues

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»