Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page 174

Chapitre 17 — Le choix des disciples

Les disciples ne s'étaient pas encore assez intimement unis à Jésus pour être ses collaborateurs. Ils avaient été témoins d'un grand nombre de miracles, et leurs esprits avaient été éclairés par les discours qu'ils avaient entendus de sa bouche, mais ils n'avaient pas encore entièrement quitté leur métier de pêcheurs. Leurs cœurs avaient été remplis de tristesse par le sort de Jean, et leurs esprits étaient troublés par des pensées contradictoires. Si la mission de Jean avait fini d'une manière si peu glorieuse, quel serait le sort de leur Maître, puisque les scribes et les pharisiens étaient si acharnés contre lui? Au milieu de leurs doutes et de leurs craintes, c'était pour eux un soulagement de retourner encore une fois à leur pêche, et, pour un peu de temps, trouver dans leur ancienne occupation, une diversion à leur anxiété.

Jésus les renvoyait fréquemment pour visiter leurs demeures et se reposer; mais avec une douceur mêlée de fermeté, il résistait à toutes leurs sollicitations de prendre lui-même du repos. Il passait une partie des nuits en prière, parce qu'il ne pouvait trouver du temps durant le jour. Pendant que le monde qu'il était venu sauver était plongé dans le sommeil, le Rédempteur, dans le sanctuaire de la montagne, intercédait pour l'homme auprès du Père. Souvent il passait des nuits entières en prière et en méditation, et retournait le matin à son œuvre infatigable.

L'aube se levait sur la mer de Galilée, et les pêcheurs, après une longue nuit de vains efforts, avaient quitté leurs bateaux, et s'occupaient assidûment à laver et à raccommoder

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»