Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page 297

Chapitre 31 — La transfiguration

Comme le temps approchait où Jésus devait souffrir et mourir, il se retirait plus fréquemment à l'écart avec ses disciples. Après avoir enseigné le peuple toute la journée, il se rendait dans un lieu isolé pour prier et converser avec ses disciples. Quoique fatigué, il n'avait pas le temps de se reposer: car son œuvre sur la terre touchait à sa fin, et il avait beaucoup à faire avant que l'heure finale arrivât.

Il devait bientôt quitter ses disciples, et leur laisser affronter seuls un monde froid et cruel. Il savait combien la haine amère et l'incrédulité les persécuteraient, et il désirait les encourager et les fortifier pour l'heure de l'épreuve. Souvent il se retirait seul et intercédait ardemment son Père en leur faveur, le suppliant de fortifier leur foi dans le moment d'épreuve qui les attendait, afin que ses souffrances et sa mort ne les plongeassent point dans le désespoir. Même en présence de ses souffrances qui approchaient, l'amour du Sauveur pénétrait l'avenir pour protéger ses compagnons de tout danger.

Ce fut après un de ces moments de prière secrète que Jésus, rejoignant ses disciples, leur demanda: “Qui disent les hommes que je suis, moi le Fils de l'homme? Et il lui répondirent: Les uns disent que tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; et les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes.” Les questionnant de plus près, il leur demanda: “Et vous, qui dites-vous que je suis?” Pierre, toujours prêt à parler, répondit pour lui et ses frères: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Et Jésus lui répondit: Tu es heureux, Simon, fils de Jona; car ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.”1Matthieu 16:13-19.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»