Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page 319

Chapitre 33 — Va et ne pèche plus

“Et à la pointe du jour Jésus retourna au temple, et tout le peuple vint à lui; et s'étant assis, il les enseignait.”

Pendant que Jésus était occupé à enseigner, les scribes et les pharisiens lui amenèrent une femme qu'ils accusaient du péché d'adultère, et lui dirent: Maître! “Moïse nous a ordonné dans la loi de lapider ces sortes de personnes; toi donc qu'en dis-tu? Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de le pouvoir accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.”1Jean 8:2-11.

Les scribes et les pharisiens s'étaient entendus pour présenter ce cas devant Jésus, pensant que quelle que fût sa décision, ils trouveraient occasion de l'accuser et de le condamner. S'il avait acquitté la femme, ils l'auraient accusé de mépriser la loi de Moïse et l'auraient condamné à cause de cela, et s'il avait déclaré qu'elle avait mérité la mort, ils l'auraient accusé auprès des Romains comme un séditieux, assumant une autorité qui n'appartenait qu'à eux. Mais Jésus savait bien dans quel but ils étaient venus à lui. Il lisait les secrets de leurs cœurs, connaissait le caractère et l'histoire de la vie de tous ceux qui étaient en sa présence. Il paraissait indifférent à la question des pharisiens, et, pendant qu'ils parlaient et se pressaient autour de lui, il se baissa et écrivit avec son doigt sur le sable.

Quoiqu'il agît ainsi sans dessein apparent, Jésus traçait sur la terre, en caractères lisibles, les péchés particuliers dont s'étaient rendus coupables ceux qui accusaient la femme, commençant depuis le plus vieux jusqu'au plus jeune. A la

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»