Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page 505

Chapitre 47 — Au sépulcre

Jésus avait été mis à mort pour le prétendu crime de trahison contre le gouverneur romain; or tout homme mis à mort pour ce crime était enterré par les soldats dans un lieu de sépulture réservé exclusivement à cette classe de criminels, qui avaient souffert l'extrême pénalité de la loi.

Jean était embarrassé de savoir quelles mesures prendre concernant le corps de son Maître bien-aimé. Il frissonnait à la pensée de le voir emporté par des soldats grossiers et insensibles, et enseveli dans un lieu déshonorant. Il savait qu'il ne pouvait obtenir aucune faveur des autorités juives, et qu'il ne pouvait pas espérer grand'chose de la part de Pilate. Mais, dans cette situation critique, Joseph et Nicodème s'avancèrent. L'un et l'autre étaient membres du Sanhédrin, et étaient en rapport avec Pilate. Tous deux étaient des hommes riches et influents. Ils étaient résolus à faire donner au corps de Jésus une sépulture honorable.

Joseph se rendit hardiment auprès de Pilate, et lui demanda la permission d'ensevelir le corps de Jésus. Pilate lui accorda aussitôt ce qu'il demandait, car il croyait fermement que Jésus était innocent. Ce n'est qu'alors que le gouverneur romain apprit, de la bouche de Joseph, que Jésus était réellement mort. On le lui avait laissé ignorer à dessein, quoique des rapports contradictoires lui fussent parvenus concernant les événements extraordinaires qui avaient accompagné la crucifixion. Il apprit alors que le Sauveur était mort au moment même où avaient disparu ces ténèbres mystérieuses qui avaient enveloppé la terre. Pilate fut surpris que Jésus fût mort si tôt; car ceux que l'on crucifiait souffraient des jours entiers sur la croix.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»