Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub.   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Vie de Jésus-Christ, Page III

Au Lecteur

On disait du Fils de Dieu, qui était aussi le Fils de l'homme: “Jamais homme n'a parlé comme cet homme.” Il est également vrai que jamais homme n'a vécu comme il a vécu. Entre tous ceux qui sont nés de femme, il est le seul dont il ait pu être dit: “Il n'y a point de péché en lui.” Déchus que nous sommes de l'innocence de notre premier père, enveloppés à l'extérieur des influences du péché, et obsédés à l'intérieur de propensités coupables, il nous est impossible de comprendre, et à plus forte raison d'apprécier une vie semblable à la sienne: une vie sans péché. Tenté comme nous le sommes, en toutes choses, jamais désir mauvais n'agita son cœur, jamais pensée maligne ne s'éleva dans son âme divine.

Qui peut écrire une vie comme celle-là? Qui peut retracer avec fidélité le zèle ardent qu'apportait Christ à faire la volonté de son Père, dans tous ses actes, dans toutes ses pensées? Qui peut dépeindre son incessant amour pour ses ennemis: indignes créatures de sa puissance? On l'a fort bien dit: “Les hommes peuvent reproduire sur la toile le bois maudit du Calvaire, mais non pas la malédiction de la loi qui le frappait. Les hommes peuvent, dans un émouvant tableau, retracer le spectacle de Christ portant la croix de son supplice, mais non pas le Christ portant les péchés de l'humanité. On peut dépeindre ses

«Back «Prev. Pub.   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»