Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 102

Comment l'Esprit nous conduit, 3 avril

Mes brebis entendent ma voix. Moi, je les connais, et elles me suivent. Jean 10:27.

Jésus s'attend à ce que tous ceux qui prétendent être ses soldats se mettent à son service. Il s'attend à ce que vous reconnaissiez l'ennemi et que vous lui résistiez; et non pas à ce que vous lui accordiez votre confiance, trahissant ainsi une confiance sacrée. Le Seigneur vous a placé dans une situation qui peut vous élever, vous ennoblir et vous préparer toujours davantage à son service. Si vous n'obtenez pas ces qualifications, vous seul êtes à blâmer.

De trois manières différentes, le Seigneur nous révèle sa volonté, nous guide et nous prépare à guider autrui. Comment reconnaître sa voix de celle d'un étranger? Comment la distinguerons-nous de la voix d'un faux berger? Dieu nous révèle sa volonté dans sa parole, les Saintes Ecritures. Sa voix se révèle aussi dans les interventions de la providence; et nous la reconnaîtrons si nous ne séparons pas nos âmes de lui en marchant dans nos propres voies, agissant selon nos propres volontés, et suivant les incitations d'un cœur non sanctifié, jusqu'à ce que les sens soient devenus si confus que les choses éternelles ne se discernent plus; et que la voix de Satan soit déguisée à un tel point qu'elle est acceptée en tant que voix de Dieu.

La voix de Dieu s'entend d'une autre manière encore: par les appels de son Saint-Esprit, faisant sur le cœur une impression qui se manifestera dans le caractère. Si vous doutez sur un sujet quelconque, consultez d'abord les Ecritures. Si vous avez réellement commencé la vie de la foi, vous vous êtes donnés au Seigneur pour être entièrement à lui, et il vous a pris pour vous modeler selon son dessein, afin que vous puissiez être un vase d'honneur. Vous devriez désirer ardemment être dociles entre ses mains et aller où il veut, tout en coopérant avec lui dans le même temps, en travaillant à votre salut avec crainte et tremblement. Vous, mon frère, trouverez ici une difficulté car vous n'avez pas appris par expérience à reconnaître la voix du bon Berger, et cela vous place dans le doute et le péril. Vous devriez être en mesure de distinguer sa voix.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»