Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 111

Des vases vides, 12 avril

Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette puissance supérieure soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. 2 Corinthiens 4:7.

La question a été posée, quelle sorte de vases le Saint-Esprit utilise-t-il? Que déclare Christ? “Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est aisé, et mon fardeau léger.” Matthieu 11:28-30. Quelle sorte de vases correspondent à l'usage du Maître? Des vases vides. Quand nous vidons l'âme de toute souillure, nous sommes prêts à être utilisés.

Sommes-nous vidés du moi? Sommes-nous guéris de notre planification égoïste? Oh! si nous pouvions nous occuper moins de nous-mêmes! Puisse le Seigneur purifier son peuple, ses enseignants, ses Eglises. Il a donné une règle pour la conduite de tous, non pour s'en écarter avec insouciance. C'est pourtant ce qui s'est produit, et on s'écarte encore des principes de justice. Combien de temps un tel état de choses durera-t-il? Comment le Seigneur peut-il nous utiliser en tant que vases consacrés à un saint service, si nous ne nous vidons pas de nous-mêmes, laissant un espace dans lequel son Esprit pourra agir? Dieu appelle son peuple à le révéler. Le monde manifestera-t-il les principes d'intégrité que l'Eglise ne maintient pas? Les disciples du Christ montreront-ils une ambition égoïste à être le premier? Leurs principes, qu'ils chérissent, ne seront-ils pas établis sur la véritable fondation, afin que ne règne plus dans l'Eglise l'antagonisme, mais l'unité? Y apporterons-nous du bois, du foin, du chaume? Ou plutôt des métaux précieux, de l'or, de l'argent, des pierres précieuses? Ne séparerons-nous pas la paille du froment? Ne réaliserons-nous pas que nous devons recevoir le Saint-Esprit dans nos cœurs, pour qu'il modèle notre vie?

Nous vivons des temps périlleux. Dans la crainte de Dieu, je voudrais dire qu'une présentation claire des Ecritures est nécessaire au développement moral correct de nos caractères. Quand l'intelligence et le cœur sont travaillés par l'Esprit, quand le moi est mort, la vérité connaît une expansion continue et de nouveaux développements. — The Review and Herald, 28 février 1899.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»