Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 122

Ne pas se confier en ses impressions, 23 avril

Je médite tes préceptes, j'al tes sentiers sous les yeux. Je fais mes délices de tes prescriptions, je n'oublie pas ta parole. Psaumes 119:15, 16.

Dans sa parole, Dieu a confié aux hommes la connaissance nécessaire au salut. Les Saintes Ecritures doivent être acceptées comme étant une révélation de sa volonté infaillible et faisant autorité. Elles sont la règle du caractère, la source des doctrines, et le test de l'expérience. “Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne.” 2 Timothée 3:16, 17.

Pourtant le fait que Dieu ait révélé sa volonté aux hommes par sa parole, n'a pas rendu inutile la présence continue et la direction du Saint-Esprit. Au contraire, l'Esprit fut promis par notre Sauveur, pour ouvrir la parole à ses serviteurs, pour illuminer et appliquer ses enseignements. Et comme c'est l'Esprit de Dieu qui a inspiré la Bible, il est impossible que l'enseignement de l'Esprit soit contraire à celui de la parole.

L'Esprit ne fut pas donné — ni ne sera jamais répandu — pour supplanter la Bible; car les Ecritures établissent explicitement que la parole de Dieu est la règle par laquelle tout enseignement et toute expérience doivent être testés. L'apôtre Jean affirme: “Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit; mais éprouvez les esprits (pour savoir) s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.” 1 Jean 4:1. Et Esaïe déclare: “A la loi et au témoignage; si l'on ne parle pas selon cette parole, c'est que la lumière ne réside pas en eux.” Ésaïe 8:20 (KJV).

Un grand opprobre a été jeté sur l'œuvre du Saint-Esprit par les erreurs d'une catégorie de gens qui, prétendant à son illumination, ont professé qu'ils n'avaient plus besoin de la direction de la parole de Dieu. Ils sont gouvernés par des impressions qu'ils considèrent être la voix de Dieu dans l'âme. Mais l'esprit qui les gouverne n'est pas l'Esprit de Dieu. Cette succession d'impressions, poussant à la négligence des Ecritures, ne peut que conduire à la confusion, à la tromperie et à la ruine. Elle ne sert qu'à réaliser les buts du Malin. Comme le ministère du Saint-Esprit est d'une importance vitale pour l'Eglise du Christ, c'est l'un des stratagèmes de Satan, par les erreurs d'extrémistes et de fanatiques de jeter le mépris sur l'œuvre de l'Esprit; et d'amener le peuple de Dieu à négliger cette source de force mise à disposition par notre Seigneur lui-même. — The Great Controversy, Introduction, vii, 8.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»