Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 15

Invisible comme le vent, 7 janvier

Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi de quiconque est né de l'Esprit. Jean 3:8.

Le vent se laisse entendre dans les branches des arbres, sifflant dans les feuilles et les fleurs; pourtant il reste invisible, et nul homme n'en connaît la provenance ni la destination. Il en va de même pour l'œuvre du Saint-Esprit sur le cœur. Elle ne peut pas plus être expliquée que les mouvements du vent. Une personne peut ne pas être en mesure de rapporter le temps où le lieu exact d'une conversion, ou d'en détailler le processus avec exactitude; mais cela ne signifie nullement qu'elle ne serait pas convertie.

Par une intervention aussi invisible que le vent, le Christ agit constamment sur le cœur. Petit à petit, même si le bénéficiaire en demeure inconscient, des influences attirent son âme au Christ. Celles-ci peuvent être reçues en méditant sur sa personne, en lisant les Ecritures, ou en écoutant la parole par le moyen d'un prédicateur. Soudainement, tandis que l'Esprit adresse un appel encore plus direct, l'âme se soumet avec joie à Jésus. Plusieurs considèrent cela comme une conversion soudaine, mais en réalité, ce n'est là que le résultat d'un long travail de persuasion de l'Esprit de Dieu, d'un processus patient et prolongé. Tandis que le vent lui-même reste invisible, il produit des effets qui sont constatés et ressentis. De même, l'œuvre de l'Esprit sur l'âme se révélera chez celui qui a ressenti sa puissance salvifique. Quand l'Esprit de Dieu prend possession du cœur, il transforme la vie. Les pensées de péché sont mises de côté, les actions mauvaises rejetées; l'amour, l'humilité et la paix prennent la place de la colère, de l'envie et de la dispute. La joie chasse la tristesse, et le visage reflète la lumière du ciel. Personne ne voit la main qui enlève le fardeau, ou n'est témoin de la lumière descendant des cours célestes. La bénédiction s'obtient quand l'âme se soumet par la foi en Dieu. Alors, la puissance qu'aucun œil humain ne peut apercevoir crée un nouvel être à l'image de Dieu.

Il est impossible à des esprits finis de comprendre l'œuvre de la rédemption. Son mystère excède la connaissance humaine; pourtant, celui qui passe de la mort à la vie réalise que c'est une réalité divine. C'est par une expérience personnelle que nous pourrons comprendre le début de la rédemption. Ses résultats s'en feront sentir à travers les âges éternels. — The Desire of Ages, 172, 173.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»