Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 178

Touche par le feu sacre, 18 juin

Il leur répondit à tous: Moi, je vous baptise d'eau, mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne mérite pas de délier la courroie de ses sandales. Lui, il vous baptisera d'Esprit-Saint et de feu. Luc 3:16.

C'était un péché, dans l'ancienne dispensation, que d'offrir un sacrifice sur le mauvais autel ou de brûler de l'encens provenant d'un feu étranger. Nous sommes en danger quand nous mélangeons le sacré et le profane. Le feu sacré qui vient de Dieu doit être utilisé avec nos offrandes. Le véritable autel, c'est le Christ, et le feu véritable est le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit inspire, enseigne, conduit et guide les hommes. Il en fait de sûrs conseillers. Si nous nous détournons des élus de Dieu, nous sommes en danger car nous risquons de rechercher des dieux étrangers et d'offrir nos sacrifices sur un autel étranger. [...]

La plus puissante prédication de la parole ne produira rien si le Saint-Esprit n'enseigne et n'éclaire ceux qui écoutent. A moins que l'Esprit agisse avec et à travers l'instrument humain, des âmes ne seront pas sauvées et les caractères ne seront pas transformés par la lecture des Ecritures. Les plans et les dispositions qui sont élaborés en relation avec l'œuvre ne devraient pas avoir pour objectif d'attirer l'attention sur le moi. La parole est une puissance, une épée entre les mains de l'instrument humain. Mais le Saint-Esprit représente son efficacité, sa puissance vitale permettant de sensibiliser l'esprit.

“Ils seront tous enseignés de Dieu.” Jean 6:45. C'est Dieu qui permet à la lumière de briller dans le cœur des hommes. Mes frères pasteurs se souviendront-ils qu'il est essentiel que Dieu soit reconnu comme la source même de notre force, et l'Esprit comme le Consolateur? La raison principale pour laquelle Dieu peut faire si peu pour nous réside dans le fait que nous oublions que la vertu vivante provient de notre coopération avec le Saint-Esprit.

L'Esprit donne constamment à l'âme la vision des choses de Dieu. Une présence divine semble toute proche et, si l'esprit y répond, Jésus vient alors faire sa demeure en l'homme. L'énergie de l'Esprit agit dans le cœur et amène la volonté à une inclination vers Jésus par une foi vivante et une totale dépendance de la puissance divine afin de vouloir et d'agir selon son bon plaisir. L'Esprit prend les choses de Dieu aussi promptement que l'âme décide et agit en accord avec la lumière révélée. — Manuscript Releases 2:45, 46.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»