Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 184

Maintenir une totale dépendance de Dieu, 24 juin

Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n'est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu. Car je n'ai pas jugé bon de savoir autre chose parmi vous, sinon Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. Moi-même j'étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte et de grand tremblement. 1 Corinthiens 2:1-3.

Des temps viendront où l'Eglise sera remuée par la puissance divine et il en résultera une grande activité. La puissance vivifiante du Saint-Esprit inspirera à ses membres d'aller de l'avant et de conduire des âmes au Christ. Mais quand cette action se manifestera, les ouvriers les plus sérieux ne devront leur salut qu'à leur dépendance de Dieu à travers la prière constante et sincère. Ils auront besoin d'adresser une ardente supplication qui, par la grâce du Christ, leur permettra d'éviter de s'enorgueillir de leur tâche ou d'y chercher un moyen de salut. Ils doivent constamment regarder à Jésus afin de comprendre que c'est sa puissance qui accomplit le travail et qu'il faut donc attribuer toute gloire à Dieu. Nous serons appelés à engager des efforts plus décidés en vue d'étendre l'œuvre de Dieu et la prière adressée à notre Père céleste sera de la plus haute importance. Il sera nécessaire de s'engager dans la prière dans le secret, dans la famille et dans l'Eglise. Nos foyers doivent être mis en ordre et de sérieux efforts doivent être entrepris en vue d'intéresser chaque membre de la famille aux actions missionnaires. Nous devons chercher à engager nos enfants dans un travail sérieux en faveur des perdus, en sorte qu'ils fassent tout ce qu'ils peuvent à tout moment et partout pour représenter le Christ.

Mais n'oublions pas que si l'activité s'accroît et si certains succès signalent notre action, le danger existe de mettre notre confiance dans les méthodes et les plans humains. On en arrivera à consacrer moins de temps à la prière et la foi s'attiédira. Nous serons en danger de perdre la notion de notre dépendance de Dieu, qui seul peut accorder du succès à nos entreprises. Mais bien que cette tendance existe, ne pensons pas que l'instrument humain doive pour autant en faire moins. Non, il ne doit pas travailler moins mais davantage encore en acceptant le don céleste, le Saint-Esprit. Le monde, dans sa sagesse, n'a pas connu Dieu. Toute puissance humaine est plus ou moins naturellement opposée à Dieu. Regardons à Jésus et collaborons avec les agents célestes, offrant nos requêtes au Père au nom de Jésus. — The Review and Herald, 4 juillet 1893.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»