Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 211

Un plus grand nombre de dons engage une plus grande responsabilité, 21 juillet

Il en sera comme d'un homme qui en partant pour un voyage appela ses serviteurs, et leur confia ses biens. Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et Il partit en voyage. Matthieu 25:14, 15.

A chaque homme, une tâche a été confiée. Tel homme peut ne pas être capable de réaliser le travail en vue duquel un autre a été formé et instruit. Mais l'œuvre de chaque homme doit commencer au niveau du cœur, et non en se reposant sur la théorie de la vérité. La mission de celui qui se soumet de toute son âme à Dieu et qui coopère avec les agents divins révélera un ouvrier sage et compétent, capable de s'adapter au mieux à une situation. La racine doit être sainte, sinon on ne verra aucun fruit. Tous sont appelés à être ouvriers avec Dieu. Le moi ne doit pas prendre la première place. Le Seigneur a confié des talents et des compétences à chaque individu. Et ceux qui ont été les plus favorisés par les privilèges et les occasions qui leur ont été accordés par la voix de l'Esprit ont une grande responsabilité devant Dieu.

Ceux qui sont présentés comme n'ayant reçu qu'un seul talent ont aussi une tâche à accomplir. En négociant, non pas au moyen de fortes sommes mais avec des centimes, ils montrent qu'ils sont à même d'employer diligemment leur compétence, déterminés qu'ils sont à ne pas choir ni à se décourager. Ils doivent le demander avec foi et dépendre du Saint-Esprit s'ils désirent travailler en faveur des cœurs incrédules. S'ils dépendent de leurs capacités propres, ils échoueront. Dieu félicitera avec la même cordialité ceux qui, fidèlement, tirent profit d'un seul talent et ceux qui en ont reçu davantage et les ont exploités avec sagesse. “Son maître lui dit: Bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, je t'établirai sur beaucoup; entre dans la joie de ton maître.” Matthieu 25:21.

C'est l'esprit d'humilité dans lequel l'œuvre est entreprise que Dieu considère. Celui qui n'a reçu qu'un talent peut exercer une certaine influence et son action est nécessaire. En perfectionnant son propre caractère, en apprenant à l'école du Christ, il exerce une influence qui permet à ceux qui ont de plus grandes responsabilités de perfectionner leur caractère. Ces derniers risquent peut-être de s'élever par euxmêmes en négligeant quelques petites choses importantes considérées pourtant avec le plus grand soin par l'homme qui n'a qu'un seul talent. — Notebook Leaflets from the Elmshaven Library 1:129, 130.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»