Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 219

Demander les dons, 29 juillet

Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu qui donne à tous libéralement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. Jacques 1:5.

Ceux qui aspirent à quelque chose en vue de le partager avec les autres ne seront pas déçus. Dieu récompensera ceux qui viennent à lui avec une foi vraie. Il nous assure que la pensée de sa majesté et de sa souveraineté ne nous maintiendra pas dans la crainte. Il agira bien plus généreusement que nous ne pouvons même le supposer si nous voulons seulement venir jusqu'au marchepied de sa grâce. Il présente sa souveraineté comme la motivation de sa grande et gracieuse bienveillance capable de répondre aux demandes qui lui sont faites. Il s'engage lui-même à écouter nos prières, déclarant qu'il désire les entendre. Il condescend à nous appeler dans sa tendresse maternelle et dans son infinie bienveillance, faisant de nous ses enfants par création et par rédemption. Il dit: “Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il l'Esprit-Saint à ceux qui le lui demandent.” Luc 11:13. Celui qui est dans le besoin et dont l'âme est affamée ne s'adressera jamais à Dieu en vain. [...]

A la vue de cela, dites-moi donc qui pourrait avoir une mine plus éclatante et plus allègre, être davantage éclairé de lumière que ceux qui vivent par la foi dans le Fils de Dieu. En lui, le nécessiteux et l'affamé voient tous leurs désirs exaucés. Mais n'oublions pas que ceux que Dieu a bénis en leur accordant de bonnes choses dans cette vie doivent devenir sa main secourable afin de répondre aux nécessités de ceux qui sont dans le besoin. Ils doivent être ouvriers avec lui. Ils sont ses hommes de confiance, ses intendants, et doivent utiliser leurs biens pour l'avancement de son œuvre, afin que son nom soit glorifié.

Le Seigneur désire employer l'Eglise comme un canal par lequel il pourra communiquer ses bontés. Si son peuple voulait garder ce chenal ouvert, dans l'intention de recevoir les dons spirituels et temporels de sa grâce, et de les partager avec les nécessiteux, plus aucun malade ne serait négligé, plus aucun orphelin ne pleurerait pour obtenir à manger. Le cœur des veuves et des orphelins chanterait de joie.

Dieu a donné à l'homme les plus riches de ses dons. Il a agi ainsi afin que l'homme répande ses bontés. — The Bible Echo, 12 août 1901.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»