Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 255

Abraham, 3 septembre

Après ces événements, la parole de l'Éternel fut adressée à Abram dans une vision en ces termes: Sois sans crainte, Abram! Je suis moi-même ton bouclier, et ta récompense sera très grande. [...] Il le mena dehors et dit: Contemple donc le ciel et compte les étoiles, si tu peux les compter. Il ajouta: Telle sera ta descendance. Abram crut en l'Éternel qui le lui compta comme justice. Genèse 15:1, 5, 6.

Dieu avait choisi Abraham pour transmettre sa lumière et ses bénédictions, pour exercer sur les hommes une influence qui les rassemblerait, pour constituer son peuple sur la terre. Abraham devait refléter dans sa vie et aux yeux du monde le caractère de Jésus. Quand il reçut l'appel de Dieu, il n'était pas un homme de renom, ni un législateur, ni un conquérant. Il était un simple meneur de troupeaux, vivant sous la tente et employant un grand nombre de serviteurs pour l'aider à accomplir son humble tâche. L'honneur qu'il reçut fut le résultat de sa fidélité à Dieu, de son intégrité sans faille et de son sens de la justice. Le Seigneur lui dit: “Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire? Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. Car je l'ai choisi afin qu'il ordonne à ses fils et à sa famille après lui de garder la voie de l'Éternel, en pratiquant la justice et le droit; ainsi l'Eternel accomplira pour Abraham ce qu'il avait dit à son sujet.” Genèse 18:17-19.

La vie désintéressée d'Abraham a fait de lui un “spectacle au monde, aux anges et aux hommes”. 1 Corinthiens 4:9. Le Seigneur déclara qu'il bénirait ceux qui honoreraient Abraham et qu'il punirait ceux qui l'insulteraient ou le tromperaient. Grâce à sa vie religieuse, des milliers de personnes eurent de Yahvé une connaissance exacte. Son exemple n'a cessé de jeter des rayons de lumière sur le chemin de ceux qui ont fait preuve de la même foi, de la même piété, de la même ferveur et de la même obéissance qu'Abraham.

Abraham avait certainement une connaissance du Christ, car le Seigneur l'avait informé qu'il serait le Rédempteur du monde. Il enseigna à sa maison et à ses enfants que leurs sacrifices préfiguraient le Christ, l'Agneau de Dieu, qui serait mis à mort pour les péchés du monde. C'est ainsi qu'il regroupa autour de lui des convertis ayant foi dans le seul vrai Dieu, le Dieu vivant. — The Youth's Instructor, 4 mars 1897.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»