Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 276

Etienne, 24 septembre

Etienne, plein de grâce et de puissance, opérait de grands prodiges et des signes parmi le peuple. Actes 6:8.

Etienne travaillait avec ferveur au progrès de la cause divine et c'est avec hardiesse qu'il proclamait sa foi: “Quelques-uns parmi ceux de la synagogue dite des Affranchis, parmi les Cyrénéens et les Alexandrins, et parmi ceux de Cilicie et d'Asie, se mirent à discuter avec Etienne; mais ils n'étaient pas capables de résister à la sagesse et à l'Esprit par lequel il parlait.” Actes 6:9, 10. Ces étudiants d'écoles dirigées par de grands rabbins avaient été certains d'obtenir sur Etienne une victoire complète lors de débats publics à cause de son ignorance supposée. Mais Etienne ne s'exprima pas seulement avec la puissance du Saint-Esprit. Il fut clair pour l'ensemble de cette grande assemblée qu'il connaissait les prophéties et tout ce qui concernait la loi. Il défendit avec habileté les vérités qu'il avançait et mit ses adversaires complètement en déroute.

Les prêtres et les dirigeants qui assistèrent à la merveilleuse démonstration de puissance qui accompagna le ministère d'Etienne furent remplis d'amertume et de haine. Au lieu d'admettre combien ce qu'il présentait était fondé, ils décidèrent de le faire taire en le mettant à mort. A plusieurs reprises, ils avaient soudoyé les autorités romaines pour que celles-ci passent sous silence les circonstances au cours desquelles ils avaient pris en main leurs propres jugements, condamnant et exécutant des prisonniers selon leurs propres coutumes. Les ennemis d'Etienne savaient qu'ils ne pouvaient agir ainsi sans courir de danger. Mais ils décidèrent de prendre ce risque, se saisirent de lui et l'amenèrent devant le sanhédrin pour être jugé. [...]

Tandis qu'Etienne se tenait devant ses juges pour répondre à l'accusation de blasphème qu'on portait contre lui, son visage rayonnait d'une lumière céleste. “Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin fixaient les regards sur lui et virent son visage comme celui d'un ange.” Actes 6:15. Ceux qui honorèrent Moïse auraient vu sur le visage du prisonnier la même lumière sainte que celle qui rayonna sur celui du prophète. Jamais plus les Juifs ne verraient le spectacle de la shekinah dans le temple d'où la gloire de Dieu était partie pour toujours. Un certain nombre de ceux qui virent le visage illuminé d'Etienne se voilèrent en tremblant. Mais l'obstination et le préjugé eurent la vie longue. — The Spirit of Prophecy 3:294-296.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»