Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 29

L'Esprit agit parmi nous, 21 janvier

A ceci nous reconnaîtrons que nous demeurons en lui, et lui en nous: c'est qu'il nous a donné de son Esprit. 1 Jean 4:13.

Bien que nous ne puissions voir l'Esprit de Dieu, nous savons que ceux qui vivent dans leurs transgressions et leurs péchés sont convaincus et se convertissent sous son influence. L'insensé et le capricieux s'assagissent. L'endurci se repent de ses péchés, et l'incroyant se met à croire. Le joueur, l'ivrogne, le licencieux deviennent fermes, sobres et purs. Le rebelle et l'obstiné acquièrent la douceur et la ressemblance du Christ. Quand nous considérons ces changements de caractère, nous pouvons être assurés que la puissance de conversion de Dieu a transformé l'homme dans son entier. Nous ne voyons pas le Saint-Esprit, mais nous constatons les preuves de son action dans le changement des caractères de ceux qui étaient des pécheurs invétérés et endurcis. Tandis que le vent se meut avec puissance dans les arbres élevés et les brise à terre, de même le Saint-Esprit peut agir sur les cœurs humains, et aucun homme dans sa finitude ne peut circonscrire l'œuvre de Dieu.

L'Esprit de Dieu se manifeste de diverses manières sur des hommes différents. L'un, sous l'influence de sa puissance, tremblera devant la parole de Dieu. Ses convictions seront tellement profondes qu'une sorte d'ouragan et un tumulte de sentiments sembleront faire rage dans son cœur, et son être tout entier se courbera dans la prostration sous la puissance convaincante de la vérité. Quand le Seigneur parlera de pardon à son âme repentante, celle-ci se remplira d'ardeur et d'amour pour Dieu, de ferveur et d'énergie, et l'Esprit, qui donne la vie et qu'il a reçu, ne pourra être réprimé. Le Christ demeure en lui comme une source d'eau jaillissant jusque dans la vie éternelle. Ses sentiments d'amour seront aussi profonds et ardents que l'étaient sa détresse et son agonie. Son âme ressemblera aux eaux des profondeurs qui surgissent en une fontaine, et il répandra ses actions de grâce, sa louange, sa gratitude et sa joie, auxquelles les harpes célestes se joindront à l'unisson. Il a une histoire à raconter, mais pas d'une manière ordinaire ou mécanique. Il est une âme rachetée par les mérites de Jésus-Christ, et son être tout entier vibre à l'idée du salut de Dieu. — The Review and Herald, 5 mai 1896.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»