Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 34

L'Esprit peut s'en aller, 26 janvier

Combien pire, ne pensez-vous pas sera le châtiment mérité par celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, tenu pour profane le sang de l'alliance par lequel il avait été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grâce! Hébreux 10:29.

Ceux qui résistent à l'Esprit de Dieu, et le provoquent à partir, ne savent pas jusqu'où Satan les conduira. Quand le Saint-Esprit quitte un homme, celui-ci finira imperceptiblement par faire ces choses qu'il avait considérées un temps sous leur vrai jour, comme un péché manifeste. A moins qu'il ne tienne compte des avertissements, il se trompera lui-même, ce qui, comme ce fut le cas pour Judas, l'amènera à la trahison et à l'aveuglement. Il marchera pas après pas dans les traces de Satan. Qui, alors, pourra faire quelque chose pour lui? Les pasteurs pourront-ils plaider avec lui et pour lui? Tous leurs propos ne seront pour lui que des contes de fées. De telles âmes ont choisi Satan comme compagnon et déforment ce qu'on leur dit, et le considèrent sous une lumière pervertie.

Quand l'Esprit de Dieu est attristé au point de partir, les appels adressés par les serviteurs du Seigneur perdent leur sens pour eux. Ils déformeront tout ce qui est dit. Ils se moqueront et tourneront en ridicule les avertissements les plus solennels de l'Ecriture, qui, s'ils n'étaient pas ensorcelés par les agents sataniques, les feraient trembler. Tout appel qui leur est lancé reste vain. Ils n'écouteront ni reproche ni conseil. Ils méprisent toutes les supplications de l'Esprit, et désobéissent aux commandements de Dieu, qu'ils avaient un temps défendus et exaltés. Puissent les paroles de l'apôtre se faire un chemin jusqu'à leurs cœurs: “Ô Galates insensés! Qui vous a fascinés de sorte que vous n'obéissiez pas à la vérité?” Galates 3:1 (KJV). Ils suivent le conseil de leur propre cœur jusqu'à ce que la vérité ne soit plus telle pour eux. Barabbas est choisi; le Christ est rejeté.

Il est essentiel de vivre de chaque parole de Dieu, sinon notre vieille nature ressurgira constamment d'elle-même. C'est le Saint-Esprit, la grâce rédemptrice de la vérité dans l'âme qui unit les disciples du Christ les uns avec les autres, et avec Dieu. Lui seul peut expulser l'inimitié, l'envie, l'incroyance. Il sanctifie toutes les affections. Il restaure l'âme, qui le veut et le désire, de la puissance de Satan pour l'amener à Dieu. Voilà quelle est la puissance de la grâce, cette divine puissance. Sous son influence, un changement s'opère d'avec les vieilles habitudes, les coutumes et les pratiques qui, quand elles sont chéries, séparent l'âme de Dieu; et l'œuvre de la sanctification se poursuit dans l'âme, progressant et s'élargissant constamment. — The Review and Herald, 12 octobre 1897.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»