Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 35

Le péché contre le Saint-Esprit, 27 janvier

C'est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera point pardonné. Matthieu 12:31.

J'adresserai ces quelques lignes à ceux qui ont reçu la lumière, à ceux qui ont bénéficié de privilèges, d'avertissements et d'invitations pressantes, mais qui n'ont réalisé aucun effort déterminé pour se soumettre entièrement à Dieu. Je vous avertis de craindre d'en arriver à pécher contre le Saint-Esprit, et d'être livrés à vous-mêmes, enfoncés dans une léthargie morale, et de ne jamais obtenir le pardon. Pourquoi vous laisser plus longtemps éduquer à l'école de Satan et poursuivre une voie qui rendra la repentance et la réforme impossible? Pourquoi résister aux ouvertures de la miséricorde? Pourquoi dire “laisse-moi tranquille” jusqu'à ce que Dieu soit forcé de vous accorder ce que vous désirez, puisque vous voulez qu'il en soit ainsi?

Ceux qui résistent à l'Esprit de Dieu pensent qu'ils se repentiront un jour futur, quand ils se décideront à franchir le pas vers la réforme; mais la repentance sera alors au-delà de leurs forces. L'obscurité dans laquelle seront plongés ceux qui refusent de marcher dans la lumière tandis qu'elle les éclairait, sera en proportion de la lumière et des privilèges accordés.

Personne ne doit considérer le péché contre le Saint-Esprit comme quelque chose de mystérieux et d'indéfinissable. Le péché contre le Saint-Esprit est le péché du refus persistant de répondre à une invitation à se repentir. Si vous refusez d'accepter Jésus-Christ comme votre sauveur personnel, vous préférez l'obscurité à la lumière, vous appréciez l'atmosphère qui entourait le premier grand apostat, que vous choisissez, plutôt que celle qui accompagnait le Père et le Fils, et Dieu vous offre la possibilité de choisir. Mais qu'aucune âme ne se laisse décourager par cette manière de présenter le sujet. Que personne, cherchant à accomplir la volonté du Maître, ne se sente rejeté. Espérez en Dieu. Le Seigneur Jésus a prouvé qu'il vous considère d'un prix infini. Il a quitté son trône royal, il a laissé les cours célestes, il a revêtu sa divinité d'humanité, et il est mort d'une mort honteuse sur la croix du Calvaire, pour que vous puissiez être sauvés. — The Review and Herald, 29 juin 1897.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»