Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 355

La promesse d'une puissance surnaturelle, 12 décembre

Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ-Jésus, qui marchent non selon la chair mais selon l'Esprit. Romains 8:1.

Le Saint-Esprit a été promis pour apporter à ceux qui s'efforcent de vaincre une puissance surnaturelle, instruisant l'ignorant des mystères du royaume de Dieu. Le Saint-Esprit doit être pour nous une aide. Pourquoi le Fils unique de Dieu se serait-il humilié, aurait-il affronté les tentations du Malin, et pourquoi aurait-il lutté toute sa vie et serait-il mort, lui, le juste pour les injustes, afin que l'humanité ne périsse pas, si l'Esprit n'avait pas été donné aux hommes pour les régénérer et rendre effective l'œuvre du Rédempteur?

Le Saint-Esprit, lorsqu'il descendit sur les disciples, les aida à tenir ferme devant l'idolâtrie et à exalter le Seigneur et lui seul.

Le Saint-Esprit guida la plume des historiens sacrés afin que le récit des paroles et des œuvres merveilleuses du Christ puissent être présentées au monde. Le Saint-Esprit est constamment à l'œuvre, cherchant à attirer l'attention des hommes sur le grand sacrifice accompli à la croix du calvaire, dévoilant au monde l'amour de Dieu et éveillant l'âme convaincue de péché aux précieuses promesses des Ecritures.

C'est le Saint-Esprit qui apporte aux esprits obscurcis les rayons brillants du Soleil de justice. C'est lui qui ouvre l'intelligence des hommes aux vérités éternelles, allumant un grand feu dans leur cœur. C'est encore lui qui produit un esprit de repentance et inspire foi en celui-là seul qui sauve de tout péché. C'est le Saint-Esprit qui transforme le caractère en détournant les affections humaines du temporel et du périssable, les dirigeant vers l'héritage éternel promis aux hommes, domaine impérissable où règne l'immortalité. Le Saint-Esprit régénère, affine et sanctifie l'être humain, afin que celui-ci puisse devenir membre de la famille royale, enfant du céleste Roi. — The Signs of the Times, 17 avril 1893.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»