Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 55

Un orgueil brisé, 16 février

Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun d'entre vous de ne pas avoir de prétentions excessives et déraisonnables, mais d'être assez raisonnables pour avoir de la modération, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a départie. Romains 12:3.

L'acceptation de la vérité est un des moyens de sanctification de Dieu. Plus nous comprenons clairement la vérité qu'il nous envoie, plus nous obéissons fidèlement à celle-ci, et plus grande sera l'estime de l'univers céleste à notre égard. Plus nos efforts envers Dieu sont désintéressés, plus leur influence sera semblable à celle du Christ et plus le bien accompli sera grand.

Il existe une grande différence entre l'esprit du monde et l'esprit du Christ. L'un conduit à la recherche de soi et de trésors qui seront détruits par les flammes du dernier jour, l'autre conduit au renoncement, au sacrifice de soi, pour obtenir les trésors qui ne passent point.

Le Saint-Esprit, reçu par la foi, brise les cœurs obstinés. C'est là l'âme et la puissance de la sanctification par la vérité, la source de la foi qui agit par amour et purifie le cœur. Toute véritable exaltation grandit de l'humiliation développée dans la vie du Christ, manifestée par le merveilleux sacrifice offert pour sauver les âmes qui périssent. Celui qui est exalté par Dieu doit premièrement s'humilier lui-même. Dieu a exalté le Christ au-dessus de tout nom qui puisse se nommer. Mais le Christ a d'abord atteint les profondeurs de la misère humaine, s'attachant lui-même les sympathies de la race humaine par sa douceur et sa gentillesse. Il a établi un exemple que tous ceux qui s'engagent à son service sont invités à suivre.

“Recevez mes instructions, a déclaré le plus grand Enseignant que la terre ait connu, et vous trouverez du repos pour vos âmes.” Matthieu 11:29. Il ne suffit pas pour nous de lire la parole de Dieu. Les Ecritures sont données pour notre instruction, et nous devons les scruter avec attention et diligence. Etudions la parole de Dieu, comparant une partie avec une autre. L'Ecriture est la clé qui éclaire l'Ecriture. Tandis que nous lisons, étudions et prions, le grand enseignant, le Saint-Esprit, se tient derrière nous, éclairant notre entendement, afin que nous comprenions les grandes vérités de la parole de Dieu. — Pacific Union Recorder, 23 février 1905.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»