Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 59

Demeurer en Christ, 20 février

Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit s'il ne demeure sur le cep, de même vous non plus, si vous ne demeurez en moi. Jean 15:4.

Nous avons besoin de prier pour l'attribution de l'Esprit divin comme remède pour des âmes malades du péché. Les vérités de surface de la révélation, simples et faciles à comprendre, sont acceptées par plusieurs comme fournissant tout ce qui est essentiel. Mais le Saint-Esprit, agissant sur la pensée, éveille un désir profond pour une vérité immaculée de toute erreur. Celui qui désire réellement savoir ce qui est vrai ne peut rester dans l'ignorance, car de précieuses vérités récompensent le chercheur diligent. Nous avons besoin de ressentir la puissance de conversion de la grâce de Dieu, et j'exhorte tous ceux qui ont fermé leurs cœurs à l'Esprit de Dieu de décadenasser la porte, et de plaider avec ferveur: “Demeure en moi.” Pourquoi ne nous prosternerions-nous pas devant le trône de la grâce divine, priant pour que l'Esprit de Dieu puisse être déversé sur nous comme il le fut sur les disciples? Sa présence adoucira nos cœurs endurcis, nous remplira de joie, nous transformant en canaux de bénédiction.

Le Seigneur souhaiterait que chacun de ses enfants soit riche en foi, et cette foi est le fruit de l'action du Saint-Esprit sur la pensée. Il réside en chaque âme qui le reçoit, avertissant l'impénitent et lui indiquant Jésus, l'Agneau de Dieu, qui ôte les péchés du monde. Il fait briller la lumière dans les esprits de ceux qui cherchent à coopérer avec Dieu, leur accordant l'efficacité et la sagesse pour réaliser son œuvre.

Le Saint-Esprit ne laisse jamais sans secours une âme qui regarde à Jésus. Il s'imprègne du Christ et le révèle à celui qui cherche. Et si l'œil ne quitte pas Jésus, l'action de l'Esprit ne se relâche pas jusqu'à ce que l'âme soit modelée à son image. A travers l'influence généreuse de l'Esprit, le pécheur est changé dans son esprit et ses desseins, jusqu'à ce qu'il devienne un avec le Christ. Son affection pour Dieu s'accroît. Il a faim et soif de justice, et par sa contemplation du Christ, il est changé de gloire en gloire, de caractère en caractère, et ressemble toujours davantage à son Maître. — The Signs of the Times, 27 septembre 1899.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»