Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 82

La charité, 14 mars

Voici le jeûne que je préconise: détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens du joug, renvoie libres ceux qu'on écrase, et que l'on rompe toute espèce de joug; partage ton pain avec celui qui a faim et ramène à la maison les pauvres sans abri; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de celui qui est ta (propre) chair. Ésaïe 58:6, 7.

La vérité, la précieuse vérité, possède une influence sanctifiante. La sanctification de l'âme par l'opération du Saint-Esprit consiste à implanter la nature du Christ dans l'humanité. C'est la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ révélée dans le caractère, mise en action dans de bonnes œuvres. Ainsi le caractère se transforme toujours plus selon l'image du Christ en justice et en véritable sainteté.

La vérité divine fixe de vastes exigences se manifestant en toutes sortes de bonnes œuvres. Les vérités de l'Evangile ne sont pas sans rapport les unes avec les autres. Ensemble, elles constituent un collier de joyaux célestes, comme ce fut le cas dans le travail personnel du Christ, et, comme des fils d'or, elles se retrouvent tout le long du travail et de l'expérience chrétienne. [...]

La moindre négligence de la part de ceux qui prétendent être disciples du Christ, un manquement dans l'aide due à un frère ou à une sœur qui portent le joug de la pauvreté et de l'oppression, sont enregistrés dans les livres du ciel comme étant à l'encontre du Christ dans la personne de ses saints. Le Seigneur devra demander des comptes à plusieurs, vraiment plusieurs, qui présentent aux autres les paroles du Christ, mais ne manifestent pas de tendre sympathie et de respect envers un frère dans la foi qui a moins de fortune et de réussite qu'eux-mêmes. [...] Plusieurs laisseront un frère lutter contre des circonstances adverses sans leur porter secours, et en agissant ainsi ils donnent à cette précieuse âme l'impression qu'ils représentent le Christ. Il n'en est rien; Jésus, qui était riche, s'est appauvri pour nous, afin que par sa pauvreté nous fussions enrichis. Pour sauver le pécheur, il n'a pas épargné sa propre vie. Le cœur du Christ reste toujours sensible au malheur humain. — Manuscript 34, 1894.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»