Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 93

L'obeissance, 25 mars

Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux désirs que vous aviez autrefois dans votre ignorance; mais de même que celui qui vous a appelés est saint, vous aussi devenez saints dans toute votre conduite. 1 Pierre 1:14, 15.

Que demande Dieu? La perfection, rien de moins que la perfection. Mais si nous voulons être parfaits, nous ne devons placer aucune confiance dans le moi. Nous devons savoir et comprendre quotidiennement que le moi ne mérite pas notre confiance. Nous avons besoin de saisir les promesses de Dieu d'une foi ferme. Nous avons besoin de demander le Saint-Esprit, pleinement conscient de notre situation désespérée. Alors, quand le Saint-Esprit agira, nous ne glorifierons pas le moi. Le Saint-Esprit prendra gracieusement notre cœur sous sa garde, l'illuminant des clairs rayons du soleil de justice. Nous serons gardés par la puissance de Dieu par la foi.

En demeurant quotidiennement sous le contrôle de l'Esprit de Dieu, nous serons le peuple qui garde les commandements. Nous montrerons au monde que l'obéissance aux commandements de Dieu procure sa propre récompense, même en cette vie, et la félicité éternelle dans la vie future. Malgré notre profession de foi, le Seigneur, par qui nos actions sont pesées, ne voit en nous qu'une représentation imparfaite du Christ. Il a déclaré qu'une telle situation ne peut le glorifier.

Cela signifie beaucoup de confier la garde de l'âme à Dieu. Cela veut dire que nous devrions vivre et marcher par la foi, ne se confiant ni ne se glorifiant dans le moi, mais regardant à Jésus notre avocat, qui débute et complète notre foi. Le Saint-Esprit accomplira son œuvre dans le cœur contrit, mais ne pourra jamais agir sur une âme convaincue de son importance et de sa justice. Celle-ci ne cherche qu'à raccomoder sa situation par sa propre sagesse. Il s'interpose entre son âme et le Saint-Esprit. Mais le Saint-Esprit n'agit que si le moi ne s'interpose pas.

De qui dépendre? Qui nous aidera? La parole de Dieu nous dit: “Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c'est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.” Jean 14:26. Le Saint-Esprit est prêt à coopérer avec tous ceux qui le recevront et se laisseront enseigner par lui. Tous ceux qui se saisiront de la vérité et seront sanctifiés par elle connaîtront une union avec le Christ telle qu'ils pourront le représenter en paroles et en actes. — Manuscript Releases 12:52, 53.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»