Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

LE COLPORTEUR ÉVANGÉLISTE, Page 106

Chapitre 14—Le colporteur évangéliste et ses finances

Paiement rapide des factures — L’œuvre n’avance pas comme elle le devrait parce que ceux qui prétendent suivre le Christ n’obéissent pas aux principes évangéliques. La manière négligente dont quelques colporteurs, jeunes et vieux, ont accompli leur travail, montre qu’ils ont des leçons importantes à apprendre. J’ai vu que beaucoup d’entre eux travaillent au petit bonheur, quelques-uns se sont même laissés aller à la négligence, et ce défaut s’est introduit dans l’œuvre de Dieu. Les librairies se sont endettées parce que les colporteurs ont manqué au devoir de s’acquitter de leurs comptes arriérés et ont cru être l’objet de mesures vexatoires lorsqu’on leur a demandé de payer promptement les livres qu’ils commandaient à l’imprimerie. C’est là, cependant, la seule manière de bien conduire les affaires.

Honnêteté absolue — Les choses devraient être arrangées de telle manière que le colporteur ait des moyens d’existence suffisants sans qu’il soit obligé de faire des dettes. Cette porte ouverte à la tentation doit être fermée et barricadée. Quelle que soit l’hon-

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»