Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 1, Page 313

Chapitre 38 — La tentation du Christ*Article paru dans The Review and Herald, 28 juillet 1874.

La tentation du Christ

Dans le triste désert où le Christ essuya les tentations de Satan, il ne se trouvait pas dans une position aussi favorable qu'Adam lorsqu'il fut tenté en Eden. Le Fils de Dieu s'humilia et prit la nature humaine alors que notre race avait erré à l'aventure, loin de l'Eden, pendant quatre mille ans, et avait perdu sa pureté et sa droiture originelles. Le péché avait laissé son horrible marque sur la race, des siècles durant; une dégénérescence physique, mentale, morale prévalait partout au sein de l'humanité.

Adam n'était pas entaché de péché quand il fut assailli par le tentateur en Eden. Il se tenait devant Dieu dans la force de sa perfection. Tous les organes et toutes les facultés de son être étaient également développés et harmonieusement équilibrés.

Au désert de la tentation, le Christ prenait la place d'Adam pour subir l'épreuve où celui-ci avait succombé. Ici le Christ a remporté la victoire à l'avantage du pécheur quatre mille ans après qu'Adam eut tourné le dos à la lumière de son foyer. Eloignée de la présence de Dieu, la famille humaine s'était écartée, de génération en génération, de la

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»