Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 1, Page 335

Chapitre 41 — Troisième tentation du Christ*Article paru dans The Review and Herald, 1 septembre 1874.

La tentation du Christ

Ayant une confiance parfaite en son Père céleste, notre Sauveur savait que ce Père ne permettrait pas qu'il fût tenté au-delà des forces qu'il lui donnerait et qu'il le ferait sortir victorieux si seulement il supportait patiemment l'épreuve à laquelle il était soumis. Ce n'est pas de son propre gré que le Christ s'était exposé au danger. Dieu avait permis à Satan, momentanément, d'exercer sa puissance sur son Fils. Jésus savait que s'il conservait son intégrité dans cette situation extrêmement périlleuse, un ange du ciel pouvait lui être envoyé pour le soulager si cela était nécessaire. Du moment qu'il avait assumé l'humanité, il était devenu le représentant de la race humaine.

Satan se rendit compte de l'échec complet de sa seconde grande tentation. “Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi.” Luc 4:5-7.

Les deux premières tentations n'avaient pas dévoilé le vrai dessein ni le caractère de Satan. Il s'était donné pour

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»