Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 1, Page 348

Chapitre 43 — Le Christ, qui seul donne la vie*Article paru dans The Signs of the Times, 8 avril 1897.

Christ, Createur et Auteur de la Vie

“Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue.” Jean 1:1-5. Le monde n'a pas su reconnaître la divinité dans l'humble Homme de Nazareth. Le fils unique du Dieu infini était dans le monde, et les hommes ne l'ont pas connu pour ce qu'il était réellement.

En lui “était la vie, et la vie était la lumière des hommes”. Jean 1:4. Il n'est pas question ici de la vie physique, mais de l'immortalité, de la vie appartenant exclusivement à Dieu. La Parole, qui était avec Dieu, et qui était Dieu, possède cette vie. La vie physique est prêtée à chaque individu. Elle n'est pas éternelle, ou immortelle; car Dieu, qui la donne, la reprend. L'homme n'est pas le maître de sa vie. Mais la vie du Christ n'est pas empruntée. Personne ne peut la lui ôter. “Je la donne de moi-même” (Jean 10:18), a-t-il dit. Il possédait une vie originelle, non empruntée, non dérivée. Cette vie n'est pas inhérente à l'homme. Celui-ci ne peut l'obtenir que par le Christ. Il ne peut la gagner;

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»