Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 101

Abandonnés à eux-mêmes, un grand nombre ne se relèveraient jamais. Ils ont besoin de paroles affectueuses, de considération bienveillante, d'une aide tangible. Il leur faut des conseils qui ne risquent pas de leur faire perdre le peu de courage qui leur reste. — Idem, 220, 221.

Miracle de la grâce — Il est des êtres avilis depuis si longtemps qu'ils ne seront jamais ce qu'ils auraient pu devenir si les circonstances leur avaient été plus favorables. Mais les rayons ardents du Soleil de justice peuvent illuminer leur âme. Semez en eux des pensées qui élèvent et ennoblissent. Que votre exemple leur démontre avec évidence la différence entre le vice et la vertu, les ténèbres et la lumière. Qu'ils sachent ainsi ce que signifie être un chrétien. Dieu peut relever les plus grands pécheurs et en faire ses enfants, destinés à posséder un jour avec le Christ l'héritage impérissable.

Par un miracle de la grâce divine, la vie d'un grand nombre peut être transformée. Méprisés, abandonnés, découragés, ils deviendraient indifférents, stupides. Mais sous l'influence du Saint-Esprit, cette hébétude qui paraît rendre leur relèvement si problématique disparaîtra, et ils s'éveilleront à une vie nouvelle. Ils seront libérés de l'esclavage du péché et du vice. Grâce à une foi agissante par l'amour, leur cœur sera purifié et leur esprit illuminé. — Idem, 221.

Chapitre 2 — L'ouvrier de la tempérance

Nécessité d'un travail personnel — Le travail missionnaire ne consiste pas simplement à prêcher. Il inclut aussi un travail personnel en faveur de ceux qui ont ruiné leur santé et qui ne sont plus capables, par leur faute, de maîtriser leurs appétits et leurs passions. On doit travailler tout autant pour ces âmes que pour celles qui sont plus favorisées. Notre monde est plein de gens qui souffrent. — Evangelism, 265.

Donner l'exemple d'une maîtrise personnelle — Ceux qui ont la maîtrise d'eux-mêmes peuvent travailler en faveur du faible et de l'égaré. Ils s'occuperont de lui avec compréhension et patience. Ils lui enseigneront la bonne voie par leur propre exemple, puis ils chercheront à placer cette âme égarée dans un milieu favorable.

“Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Eternel des armées. Et vous dites: En quoi devons-nous revenir?”

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»