Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 139

compte de l'importance sacrée de la responsabilité que Dieu leur a confiée. Le Seigneur compte sur eux pour former chez leurs enfants un caractère qui les rendra capables de résister aux nombreuses tentations qui surgiront au cours de leur jeunesse. — The Signs of the Times, 17 novembre 1890.

Commencer dès le berceau — Si les parents avaient fait leur devoir en mettant sur leur table une nourriture saine et en bannissant toute substance stimulante et irritante, s'ils avaient aussi appris à leurs enfants à développer la maîtrise personnelle et la force morale de leur caractère, nous n'aurions pas à combattre le fléau de l'intempérance. Lorsque de mauvaises habitudes sont acquises, développées et fermement établies, il est très difficile pour ceux qui n'ont pas été convenablement formés dès leur jeunesse de rompre avec de telles pratiques et d'apprendre à réprimer leurs appétits. Il est malaisé d'éclairer de telles personnes et de leur faire sentir la nécessité de la tempérance chrétienne lorsqu'elles ont atteint l'âge mûr. L'apprentissage de la tempérance devrait se faire dès le berceau. — The Review and Herald, 11 mai 1876.

Le jugement dernier — Lorsque au jugement dernier, parents et enfants se retrouveront, quel spectacle ce sera! Des milliers d'enfants, qui ont été les esclaves de leur appétit et de leur vice infâme et dont la vie n'a été qu'un naufrage moral, se trouveront en face de ceux qui ont été à l'origine de leur déchéance, c'est-à-dire leurs parents. En effet, qui doit porter cette terrible responsabilité si ce n'est les parents? Le Seigneur a-t-il créé les jeunes pervertis? Non, bien sûr! Il les fit à son image, de peu inférieurs aux anges. — Testimonies for the Church 3:568.

Chapitre 4 — L'exemple et l'influence des parents

Les parents responsables du caractère de leurs enfants — Les parents réalisent mal que leurs enfants sont seulement ce que leur exemple et leur méthode d'éducation en ont fait et qu'ils sont responsables du caractère qui se développe chez eux. — The Health Reformer, décembre 1872.

Mères, l'une de vos tâches consiste à aider vos enfants à contracter de bonnes habitudes et des goûts simples. Eduquez leur appétit, enseignez-leur à avoir en horreur les stimulants. Mettez-les à même d'acquérir la force de résister au mal. Apprenez-leur qu'ils ne doivent pas céder aux influences de leurs camarades ni à celles du dehors, si fortes soient-elles, mais eux-mêmes influencer les autres pour le bien. — Rayons de Santé, 188, 189.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»