Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Tempérance, Page 50

Des sacrificateurs faisant usage de tabac auraient été frappés de mort — Afin de ne pas profaner le sanctuaire, les prêtres qui remplissaient une fonction sacrée devaient se laver les pieds et les mains avant de pénétrer dans le tabernacle où, en présence de Dieu, ils intercédaient en faveur d'Israël. Si les sacrificateurs étaient entrés dans le sanctuaire la bouche souillée par le tabac, ils auraient partagé le sort de Nadab et Abihu. Pourtant, des hommes que l'on considère comme de bons chrétiens s'inclinent en famille devant Dieu pour le prier avec leur bouche impure. ...

Sois pur — Des hommes mis à part par l'imposition des mains et consacrés au saint ministère se tiennent souvent sur la chaire la bouche souillée, les lèvres tachées, l'haleine viciée par le tabac. Ils s'adressent à l'église de la part de Dieu. Comment un tel service peut-il lui être agréable, lui qui exigeait des sacrificateurs israélites tant de préparations minutieuses avant qu'ils paraissent en sa présence, de peur que son caractère saint ne les consume comme cela arriva à Nadab et Abihu, parce qu'ils le déshonoraient?

Mais de tels hommes peuvent être assurés que le puissant Dieu d'Israël est encore un Dieu de pureté. Ils font profession de servir le Seigneur alors qu'ils se livrent à l'idolâtrie et font de leur appétit leur idole. Le tabac est leur chère idole. Les préoccupations d'ordre spirituel lui sont subordonnées. Ils prétendent adorer Dieu tout en violant le premier commandement. Ils ont d'autres dieux devant le Seigneur. “Purifiez-vous, vous qui portez les vases de l'Eternel!” — Spiritual Gifts 4:127, 128.

Il ne souillera pas le temple de Dieu — Dieu désire que tous ceux qui croient en lui ressentent la nécessité de s'améliorer. Chacun des talents qui nous ont été confiés doit être cultivé. Aucun ne doit être laissé de côté. Etant sa créature et sa propriété, l'homme dépend de Dieu. Plus il aura une connaissance approfondie de son Créateur, plus sa vie lui paraîtra sacrée. Il ne portera pas de cigarette à sa bouche, sachant que cela souille le temple de Dieu. Il ne boira pas de vin ou d'alcool, car de même que le tabac, cette substance dégrade l'être tout entier. — Manuscrit 130, 1899.

Chapitre 4 — Un gaspillage

L'argent de Dieu est dilapidé — L'amour du tabac est une convoitise coupable. De cette manière sont gaspillés les fonds qui pourraient servir à vêtir les nécessiteux, à nourrir les affamés et à porter la vérité aux âmes qui ne connaissent pas le Christ. Quel sera le bilan de la vie

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»