Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 114

Croire en Sa direction, 15 avril

Afin que votre foi ne soit pas fondée sur la sagesse des hommes mais sur la puissance de Dieu. Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des princes de ce siècle, qui vont être réduits à l'impuissance; nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu avait prédestinée avant les siècles, pour notre gloire. 1 Corinthiens 2:5-7.

Vous êtes accepté dans le Bien-aimé. J'ai le désir le plus ardent que vous atteigniez la perfection d'un caractère chrétien, non par votre propre force, mais par la force, la vertu et la justice du Christ. Le don du Saint-Esprit fut le plus grand don que Dieu pouvait accorder à l'homme fini. Il est offert à tous et ne peut être estimé; ce don marque spécialement l'intronisation du fils unique de Dieu dans son royaume de médiation. En celui-ci, le don du Consolateur, le Seigneur Dieu du ciel démontre à l'homme la réconciliation parfaite qu'il a opérée entre lui et les hommes. “Cette espérance,” déclare l'apôtre, “nous l'avons comme une ancre solide et ferme, pour notre âme; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme un précurseur. [...]” Hébreux 6:19, 20.

Dieu n'a-t-il pas dit qu'il donnerait le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent? Et cet Esprit n'est-il pas un guide actuel, sûr et réel? Certains semblent effrayés à l'idée de prendre Dieu au mot, comme si c'était de la présomption. Ils prient le Seigneur de les enseigner et pourtant s'effraient de saisir la promesse de Dieu et de croire qu'ils ont été enseignés par lui. Aussi longtemps que nous nous approchons de notre Père céleste humblement et disposés à nous laisser enseigner, désireux et anxieux d'apprendre; pourquoi douterions-nous de la réalisation par Dieu de sa propre promesse? Vous ne devez pas douter de lui un seul instant et par là le déshonorer.

Quand vous avez cherché à connaître sa volonté, votre part dans l'action de Dieu consiste à croire que vous serez conduit, guidé et béni dans l'accomplissement de sa volonté. Nous pouvons nous défier de nous mêmes, de peur de mal interpréter ses enseignements, mais faisons de cela un sujet de prière, et ayons confiance, encore et encore, que son Saint-Esprit nous conduira à interpréter correctement ses plans et l'action de sa providence. — Letter 35, 1893.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»