Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 305

Avoir foi en ses promesses, 23 octobre

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, en vue d'un secours opportun. Hébreux 4, 16.

Le Seigneur ne laissera pas ses enfants éprouvés et affligés être le jeu des tentations de Satan. Nous avons ce privilège de pouvoir nous appuyer sur Jésus. Les cieux sont remplis de riches bénédictions et il nous appartient d'avoir la joie du Christ en nous, afin d'atteindre à une plénitude. Nous n'obtenons pas de Dieu ce que nous ne demandons pas, ou peut-être que nous ne prions pas avec assez de foi, en croyant que nous recevrons la bénédiction spéciale du Saint-Esprit. Les effets gracieux de ce dernier sont accordés au chercheur de vérité sincère, grâce à l'intervention du Christ, afin que la connaissance de sa vérité salvatrice solt partagée.

Pourquoi n'acceptons-nous pas avec simplicité les paroles du Seigneur? Ne cessez jamais de prier quelles que soient les circonstances. Si l'Esprit est disposé, la chair est faible. Mais Jésus sait tout cela. Dans votre faiblesse, ne soyez pas anxieux, car l'anxiété implique le doute et la méfiance. Il suffit simplement de croire que le Christ est capable de sauver pleinement tous ceux qui viennent à Dieu par lui, car il a vécu parmi nous pour pouvoir intercéder pour nous.

Quel est le sens de cette intercession? Elle est la chaîne d'or qui relie les hommes limités au trône du Dieu infini. L'être humain, pour le salut de qui le Christ est mort, vient importuner le trône de Dieu. Sa requête est prise en compte par Jésus, qui a racheté les hommes avec son propre sang. Notre grand Prêtre place sa justice du côté du suppliant sincère et la prière du Christ se mêle à celles des hommes.

Le Christ a exhorté son peuple à prier sans cesse. Cela ne veut pas dire que nous devons être constamment à genoux, mais que la prière doit être la respiration de l'âme. Nos requêtes silencieuses, où que nous soyons, montent vers Dieu et Jésus, notre Avocat, plaide en notre faveur, les apportant au Père, parfumées de l'encens de sa justice.

Jésus aime son peuple et le fortifie quand il place sa confiance en lui et ne dépend que de lui. Il vit en lui, lui offrant l'inspiration et la sanctification de son Esprit, régénérant l'âme par une transfusion revitalisante de lui-même. — Sabbath-School Worker, 1 février 1896.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»