Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 369

Par le sang de l'Agneau, 26 décembre

Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et Ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort. Apocalypse 12:11.

Prenons conscience de la vie et des souffrances que notre précieux Sauveur a endossées pour nous et souvenons-nous que si nous ne sommes pas prêts à supporter épreuves, labeur et conflits, ni à partager ses souffrances, nous ne serons pas jugés dignes de nous asseoir sur son trône.

Nous avons tout à gagner du conflit avec le puissant ennemi. Ne cédons pas une seule fois à ses tentations! Nous savons que nous ne pouvons vaincre par nos seules forces. Mais comme le Christ s'est humilié et a endossé notre nature, il connaît nos besoins. Lui-même a dû affronter les tentations les plus fortes qu'un être humain puisse connaître; il a résisté aux suggestions de l'ennemi, afin de montrer aux hommes comment remporter la victoire. Il s'est incarné dans un corps comme le nôtre et a souffert comme tous les hommes et bien davantage. Jamais nous ne traverserons les souffrances qu'il a lui-même traversées; car ce sont les péchés, non d'un seul homme, mais du monde entier qui reposèrent sur lui. Il a subi les humiliations, les reproches, les souffrances et la mort, afin qu'en suivant son exemple, nous héritions de toutes choses.

Le Christ est notre modèle, l'exemple parfait et saint que nous devons suivre. Jamais nous ne l'égalerons, mais nous pouvons lui ressembler dans la mesure de nos possibilités. Lorsque nous tombons, vulnérables, souffrant de réaliser l'horreur du péché, lorsque nous nous humilions devant Dieu, avec une contrition et une repentance sincères, lorsque nous lui offrons des prières ferventes au nom du Christ, nous sommes accueillis par Dieu aussi pleinement que nous nous abandonnons à lui. Il nous faut comprendre jusqu'au plus profond de notre être que tout effort fait par nous-mêmes est totalement vain, car nous n'aurons la victoire que par le nom et la puissance du Conquérant. — The Review and Herald, 5 février 1895.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»