Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Vous recevrez une Puissance, Page 85

L'harmonie, 17 mars

En vous efforçant de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix. Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance, celle de votre vocation. Ephésiens 4:3, 4.

Le Saint-Esprit travaillera avec l'instrument humain consacré, car c'est l'objectif de Dieu. Dieu a ouvert une porte entre le ciel et la terre, qu'aucune puissance ne peut fermer. Il appelle tout homme à rester pur, saint, sanctifié, afin que l'œuvre pour notre époque puisse être accomplie. Quand le peuple de Dieu se placera dans une juste relation avec lui et les uns avec les autres, le Saint-Esprit sera alors pleinement imparti pour l'harmonie du corps tout entier.

Rien n'affaiblit si manifestement une Eglise que la désunion et la dispute. Rien ne fait autant la guerre au Christ et à la vérité que cet esprit-là. “C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.” Matthieu 7:20. “La source fait-elle jaillir par le même orifice l'eau douce et l'eau amère? Un figuier, mes frères, peut-il produire des olives, ou une vigne des figues? Une source salée ne peut pas non plus donner de l'eau douce.” Jacques 3:11-13.

“C'est pourquoi redressez les mains abattues et les genoux paralysés. Que vos pieds suivent des pistes droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt soit guéri. Recherchez la paix avec tous, et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume ne produise des rejetons et ne cause du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés.” Hébreux 12:12-15.

Aussi longtemps que nous habitons ce monde, nous sommes liés les uns aux autres. L'humanité est entrelacée et entrecroisée avec l'humanité. En tant que chrétiens, nous sommes membres les uns des autres. Le Seigneur nous a fait ainsi, et quand vient la déception, nous ne devons pas imaginer le pire à propos de l'autre. Nous sommes des membres individuels de l'ensemble du corps. Nous combattons les batailles de la vie, parfois déçus et sans secours, mais le Seigneur a voulu que, en tant que ses fils et ses filles, qu'il appelle ses amis, nous nous aidions mutuellement. C'est là un aspect de notre travail pratique de chrétien. — The Signs of the Times, 7 février 1900.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»