Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 17

sacrée d’instruire les autres, vous prenez en même temps sur vous celle d’étudier à fond chaque sujet que vous avez à présenter. En soumettant un sujet de la Parole de Dieu à votre classe de l’École du sabbat, les raisons de votre foi devront être présentées de manière si claire qu’aucun doute quant à la véracité de ce que vous avancez ne se pose à l’esprit de vos élèves. Vous devrez sonder et comparer diligemment les preuves de la Parole de Dieu en rapport avec les messages que le Seigneur envoie à l’Église, afin de savoir ce qu’est la vérité et de diriger dans la voie de la justice ceux qui regardent à vous.

Écouter avec impartialité

Lorsqu’on vous demande d’écouter les raisons d’une doctrine que vous ne comprenez pas, ne condamnez pas celle-ci avant de l’avoir examinée à fond et de savoir, par la Parole de Dieu, si elle est soutenable ou non. Si j’en avais l’occasion, j’adresserais aux élèves de toutes les écoles du sabbat un appel pressant, celui de se tourner vers la Bible pour y chercher la vérité et la lumière que Dieu destine à son peuple à cette époque de l’histoire du monde. Vous devez vous efforcer de ne viser à rien de moins qu’à la connaissance complète de chaque point de la vérité pour éviter d’être trouvés au nombre de ceux qui n’auront pas vécu de « toute parole qui sort de la bouche de Dieu » au jour du Jugement.

On se doit de considérer soigneusement les conséquences désastreuses résultant de la négligence dans l’étude des Saintes Écritures, étude pourtant digne du meilleur effort mental et des facultés les plus sanctifiées. Lorsqu’une nouvelle vérité est présentée à l’Église, il peut être dangereux de ne pas en faire cas. Si vous refusez d’écouter parce que vous avez des préjugés contre le message ou le messager, vous n’en êtes pas pour autant excusable devant Dieu. Le fait de condamner ce que vous n’avez pas entendu et que vous ne comprenez pas, n’augmentera pas votre sagesse aux yeux de ceux qui sont sincères dans leur recherche de la vérité. Et c’est folie que de vouloir parler avec mépris de ceux que le Seigneur a envoyés avec un message de sa part. Si notre jeunesse est désireuse de se préparer au service du Maître, elle doit apprendre à connaître la voie du Seigneur et à vivre de toute parole qui sort de la bouche de l’Éternel. Il lui faut exclure de sa pensée l’idée que toute la vérité a été dévoilée et que le Très-Haut n’a plus d’autres lumières à faire briller aux yeux de son peuple. Si elle demeure sur ses positions, elle court le danger de dédaigner de précieux joyaux dont deviendront possesseurs ceux qui se livrent à une recherche diligente dans cette mine de richesses qu’est la Bible.

Étude personnelle

Ceux qui ont été appelés à enseigner ou à tenir un poste de responsabilité ne devraient pas se contenter du résultat de recherches faites par d’autres, mais examiner eux-mêmes toute vérité proposée. S’ils ne forment pas en eux cette habitude, leur vie personnelle et leur connaissance seront entachées de superficialité. Les opinions de vos collègues peuvent vous être utiles certes, mais vous ne pouvez vous y appuyer sans développer pour vous-mêmes des idées bien arrêtées. Il vous appartient d’examiner les vérités que vous avez été amenés à croire jusqu’à ce que vous ayez la certitude qu’elles

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»