Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»

Conseils pour l’École du Sabbat - Traduction, Page 72

qu’il a perdu pour des achats inutiles. Et devant Dieu, sa conscience, pour ainsi dire tenue en bride, l’approuve ou l’accuse. Il apprend ainsi que s’il veut conserver la paix du cœur et la faveur de Dieu, il doit manger, boire et se vêtir pour sa gloire. — Le foyer chrétien, p. 355.

Un insigne honneur

Dieu, dans la sagesse de ses plans, a voulu que l’avancement de sa cause dépende des efforts personnels de son peuple ainsi que sur leurs offrandes de bon cœur. En acceptant la collaboration de l’homme dans le grand plan de la rédemption, il a placé sur lui un insigne honneur. Le pasteur ne peut prêcher à moins d’être envoyé. La tâche de dispenser la lumière ne repose pas sur les ministres seuls. Toute personne, en devenant membre de l’Église, s’engage à être un représentant du Christ en vivant la vérité qu’il professe. Les disciples de Christ devraient poursuivre l’œuvre qu’il leur a donnée à faire lorsqu’il est monté au ciel. — 4T 464.

La providence de Dieu devance notre libéralité

Qu’ils soient petits ou plus grands, les flots de libéralité ne devraient cesser d’affluer. La providence de Dieu nous devance de loin, avançant beaucoup plus rapidement que nos libéralités. La voie pour l’avancement et le développement de la cause de Dieu est bloquée par l’égoïsme, l’orgueil, la convoitise, les prodigalités et l’ostentation. L’Église entière est chargée de la responsabilité solennelle de porter bien haut chaque branche de l’œuvre. Si ses membres suivent le Christ, ils refuseront de se laisser aller à l’ostentation et à l’amour du vêtement, de maisons somptueuses et de meubles coûteux. Une plus grande humilité doit caractériser les adventistes du septième jour de même qu’une différence beaucoup plus marquée d’avec le monde, autrement Dieu ne nous acceptera pas quelle que soit notre position ou le caractère de l’œuvre dans laquelle nous sommes engagés. Le souci d’économie et l’abnégation fourniront à plusieurs, dans des circonstances normales, les moyens d’exercer la bienfaisance. Notre devoir est d’apprendre de Christ et de marcher humblement dans le sentier du renoncement foulé par le céleste Souverain. C’est là l’essence de toute vie chrétienne pour que nous soyons prêts à répondre lorsque des appels à notre générosité sont lancés.

Aussi longtemps que Satan travaillera sans relâche à détruire les âmes et que des ouvriers seront appelés à œuvrer dans une quelconque partie du vaste champ mondial, des appels à donner pour le soutien de l’œuvre de Dieu dans l’une ou l’autre de ses nombreuses branches seront également lancés. Un besoin n’est comblé que pour en satisfaire un autre de même nature. Le renoncement exigé pour trouver les moyens d’investir dans ce que Dieu considère de la plus haute importance développera des habitudes et un caractère qui nous vaudront cette parole d’approbation : « c’est bien ”, et nous qualifieront pour demeurer à jamais en la présence de celui qui, pour nous, est devenu pauvre afin que par sa pauvreté nous héritions des richesses éternelles. -- 7T 296, 297.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Forward»